Grasse : Clean Beauty, l’application qui déchiffre la cosmétique

Publié le Mis à jour le
Écrit par Julie Ruault avec Laurence Collet

Que savez-vous de la composition de vos cosmétiques ? Quel est l’impact sur votre santé des ingrédients d’origine chimique présents dans vos maquillage, crème ou encore produits de douche ? C’est à cette problématique que répond l’application Clean Beauty.
 

Officinea est née à Grasse d’une belle rencontre, celle de Claire, scientifique engagée et de Candice, entrepreneuse avec des rêves plein la tête. Toutes deux imaginent un « laboratoire engagé pour une beauté sans compromis, reposant sur l’alliance de la transparence, de la confiance et de la performance ». Officinea fabrique des cosmétiques propres sans ingrédient controversé. La création de l’application Clean Beauty est donc la suite logique de ce beau combat et revendique aujourd’hui 500 000 utilisateurs.

Officinea est une aventure scientifique et humaine à la recherche du soin parfait.

L’application permet de tester la composition des cosmétiques que l’on utilise au quotidien et d’en détecter les substances douteuses, notamment les perturbateurs endocriniens que l’on sait dangereux pour la santé/ Ils sont suspectés de provoquer l’apparition de certains cancers.

L’utilisation est simple, il suffit de prendre en photo la liste des ingrédients présents directement sur le produit. L’application analyse alors chacun des composants.
 

 

Candice Colin, créatrice de l’application Clean Beauty et PDG d’Officinea, nous explique que l’on vit dans une soupe chimique nocive.

En effet, tous les jours, une femme applique entre 150 et 200 ingrédients d’origine chimique sur sa peau.


Les ingrédients chimiques interagissent entre eux et peuvent développer soit des effets cumulatifs (les ingrédients vont s’agréger entre eux) soit des effets cocktails (les ingrédients vont s’agréger pour démultiplier les effets).

On peut citer par exemple les sulfates, agressifs et irritants pour la peau ; les benzophénones, perturbateurs endocriniens et allergènes ; les parabènes, perturbateurs endocriniens eux aussi ainsi que les silicones potentiellement cancérigènes.
La liste est longue et selon l’Agence Européenne des produits chimiques (ECHA), un produit de beauté sur quatre contient des substances néfastes, pourtant déjà interdits dans l’Union européenne. L’an passé 140 références ont même été retirées du marché suite à des contrôles menés par la Direction Générale de Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF).

Qu’il s’agisse de cosmétiques, d’alimentation ou de produits ménagers, le bilan est le même. C’est pour cette raison que certaines applications intègrent aussi l’aspect alimentaire. Le principe est identique et vise une transparence totale sur la composition des produits scannés.
 

D'autres applications à connaître :
  • Yuka : 6 millions d’utilisateurs pour cette application en vogue. Yuka permet de décrypter alimentation et cosmétiques en scannant les codes-barres des produits. Pour l’alimentaire le système de notation est basé sur la qualité nutritionnelle, la présence d’additifs et la dimension biologique. Alors que pour les cosmétiques, la méthode s’appuie sur l’analyse de l’ensemble des ingrédients du produit en évaluant leur impact : perturbateur endocriniens, allergènes, irritants ou bien cancérogènes). Dans les deux cas, chaque ingrédient se voit attribuer un niveau de risque traduit en code couleur et en une note globale.
  • QuelCosmetic : l’association UFCQue Choisir a sorti sa propre application permettant d’analyser les ingrédients de produits cosmétiques du quotidien. L’application classe les produits par catégories (déodorants et parfums, produits solaires, maquillage, produits pour bébés en enfants…) puis par produits à risques ou produits sans risque. Il est aussi possible de scanner votre produit en question en utilisant son code-barres afin d’en connaître les risques éventuels.
  • INCI Beauty : pour une analyse simple et rapide de vos cosmétiques, cette application permet de scanner vos produits ou bien de faire une recherche par nom. Un système de notation et un code couleur sont là aussi mis en place pour faciliter la visibilité du produit. La possibilité d’échanger avec d’autres utilisateurs du même article est possible et permet à INCI Beauty de se différencier.
  • Cosmethics : joli jeu de mots pour cette application dont le principe est le même, produits classés par zone d’action et usage, possibilité de scanner le code-barres, puis déchiffrage des ingrédients composant le produit.
Il ne vous reste plus qu'à choisir.

 

 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité