Incendie mortel à Grasse : pas de risque d'effondrement après le drame qui a fait 3 morts et une vingtaine de victimes

Le maire de Grasse, Jérôme Viaud (LR), a fait un point après 10h30 ce dimanche suite à l'incendie mortel dont le bilan est de trois morts et d'une vingtaine de victimes. Le bâtiment ne menace pas de s'effondrer, il ne présentait pas de problème de structure avant l'incendie. Une enquête a été ouverte.

Vers 3 heures du matin, ce dimanche 13 août, de nombreux appels téléphoniques ont été reçus par les pompiers pour leur indiquer un départ de feu, au numéro 30 de la place aux Aires, dans le cœur historique de la ville de Grasse. Le bilan, provisoire, fait état de 3 morts et une vingtaine de victimes.

Un premier bilan livré par le SDIS 06 avant 6 heures du matin évoquait 3 morts et une vingtaine de victimes.

Les pompiers ont donné plus de détails juste après 9 heures ce dimanche, 21 victimes sont à déplorer : 3 victimes sont décédées, 3 personnes sont dans un état grave et 4 personnes ont été légèrement blessées. 11 autres personnes sont impliquées, mais indemnes. 

Les sapeurs-pompiers font savoir que les victimes ont été évacuées vers les différents centres hospitaliers de Grasse, Pasteur II à Nice et Sainte-Anne à Toulon. 

D'après des témoignages recueillis par nos confrères de Franceinfo, plusieurs résidents de l'immeuble auraient sauté du bâtiment pour échapper aux flammes.

Pas de problème structurel de l'immeuble

Le maire de Grasse, Jérôme Viaud (Les Républicains), entouré du lieutenant colonel Jean-Christophe Demarte, commandant des opérations de secours, ainsi que du commissaire Vincent Leblond, ont réalisé un point presse après 10h30, place aux Aires, à proximité du bâtiment concerné.

Le premier édile a commencé par rendre hommage aux victimes et aux forces engagées dans les opérations de secours de la nuit : "On a trois personnes qui sont décédées dans cet incendie dramatique, et la première des choses, c’est de penser aux familles qui sont endeuillées. Je voulais saluer à la fois les pompiers du SDIS 06 qui sont intervenus toute la nuit avec beaucoup de calme et beaucoup de professionnalisme, et les remercier pour la coordination de ces informations, ainsi que la police nationale qui a œuvré avec la police municipale dans cette nuit difficile."

Après l'incendie, l'intégrité de l'immeuble n'inspire pas de crainte pour le maire : "Selon les premières constations, le risque d’effondrement de l’immeuble est écarté après un examen du bâtiment tôt ce matin."

Pour beaucoup [d'immeubles], ils ont des problèmes structurels mais celui-ci n’en n’avait pas.

Jérôme Viaud, maire LR de Grasse

Pour cet édifice, pas d'antécédents, confie le maire : "Il n'y avait pas de problème structurel et l’immeuble avait voté le 14 juin dernier une requalification de la totalité de la façade, accompagné et mis en demeure par la commune, des parties communes et de toute l’organisation de l’immeuble."

Dans ce centre historique de 10 hectares, de nombreux logements et immeubles sont surveillés ou accompagnés par la mairie pour des réfections et des travaux. En 2015, deux immeubles inhabités s'étaient notamment effondrés.

Une enquête ouverte

Une enquête est en cours sous l’autorité du procureur de la République de Grasse.

L'identité des trois personnes décédées n'a pas été communiquée.

On n’a pas la cause et l'origine de ce drame. […] l’enquête fera toute la lumière sous l’autorité du procureur de la République.

Jérôme Viaud, maire LR de Grasse

Un feu virulent

En pleine nuit, et "face à la gravité de la situation", le CODIS 06 a engagé immédiatement un important dispositif de secours. "Au plus fort de l'intervention, pas moins de 60 soldats du feu sont intervenus au cours de la nuit" fait savoir le SDIS 06 ce matin. Ce sont 17 véhicules de secours qui ont été engagés sur place.

Les pompiers ont rapidement pu constater qu'un feu était en cours de propagation dans la cage d'escalier d'un immeuble de cinq étages, avec plusieurs personnes se manifestant aux fenêtres.

Sur cette photographie, on distingue clairement, en façade, les traces des flammes sur au moins deux niveaux.

"Immédiatement, des missions de mise en sécurité, d'extinction et de prise en charge des blessés" ont été mises en œuvre par les secours" à leur arrivée, fait savoir le SDIS 06.

C'est dans le centre historique que l'incendie s'est déclaré, en plein coeur de la cité des parfums.

Des personnes à reloger

Le feu a quant à lui été maitrisé vers 6 heures du matin. Un effectif réduit de sapeurs-pompiers est toujours sur place au lever du jour afin de sécuriser l'immeuble sinistré pour permettre à la police nationale, ENEDIS, et aux équipes municipales de Grasse d'intervenir.

Les forces de l'ordre accompagnent les résidents pour qu'ils puissent récupérer leurs effets personnels, avant que l'immeuble ne soit fermé au public pour les besoins de l'enquête et des premières constatations.

Une vingtaine de personnes doivent être prises en charge par les services de la mairie de Grasse.

Un périmètre de sécurité, toujours en place, est assuré par la police nationale et municipale.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité