• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Justice morte : les avocats grassois défilent à Paris contre le projet de loi

Les avocats ont quitté la Côte d'Azur pour aller manifester à Paris. / © Philippe LOPEZ / AFP
Les avocats ont quitté la Côte d'Azur pour aller manifester à Paris. / © Philippe LOPEZ / AFP

Les avocats, en grève une nouvelle fois, ont dit  non au projet de réforme de la justice. Une délégation grassoise a défilé à Paris, lors d'une manifestation de protestation.

Par Catherine Lioult

La trêve des confiseurs n'a pas altéré leur mobilisation.
Ce mardi, en France,  les avocats étaient en grève à l'appel d'une intersyndicale.
 

A Grasse, la colère est toujours grande, et les audiences ont été reportées, alors que le projet de loi de réforme de la justice doit de nouveau être examiné en deuxième lecture à l’Assemblée Nationale.
Une délégation s'est rendue à Paris, pour participer à la manifestation nationale.
 
Pause photo avant d'aller manifester. / © Barreau de Grasse
Pause photo avant d'aller manifester. / © Barreau de Grasse

Pour le bâtonnier de Grasse Roland Rodriguez, 
 

Les professionnels ne comprennent pas que le dossier de la justice ne figure pas dans le grand débat national,  alors qu'il s'agit d'un service public essentiel dans la vie des concitoyens.
 

Les avocats de Toulon avaient décidé eux aussi grossir le cortège parisien.

 


Et ils étaient des milliers (8000 selon les organisateurs)  à battre le pavé pour que le texte, jugé "néfaste", soit retiré des débats au Parlement. 
Avocats, magistrats, fonctionnaires ont défilé à Paris, soit 8 000 personnes au total selon les organisateurs. / © Frédéric Lopez
Avocats, magistrats, fonctionnaires ont défilé à Paris, soit 8 000 personnes au total selon les organisateurs. / © Frédéric Lopez


Parties vers 13H30 de la place Saint-Michel, les "robes noires" ont rejoint deux heures plus tard l'esplanade des Invalides, non loin de l'Assemblée nationale, peu avant l'entame en nouvelle lecture par les députés de l'examen de ce texte porté par la garde des Sceaux Nicole Belloubet, après l'échec d'une commission mixte paritaire. 

Le Conseil National des Barreaux  a lancé une pétition en ligne qui sera adressé au président de la République   et intitulé  Réforme de la justice : laissez les français débattre, arrêtez l'examen du projet de loi ! 26 076 personnes ont déjà  ont signé :
 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Michaël Janas (06)

Les + Lus

Les + Partagés