Les gendarmes forment des professeurs de Valbonne aux métiers de l'identité judiciaire

Depuis plusieurs années, les experts de l’Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN) font découvrir leur métier, grâce à une fausse scène de crime, aux professeurs et aux élèves. Un projet pédagogique dont l'objectif est de montrer les métiers existants et, peut-être, susciter des vocations.

Dans cette classe du Centre international de Valbonne (Alpes-Maritimes), des experts inhabituels mènent une enquête.  Autour d'une scène de crime fictive, des professeurs de matières scientifiques cherchent, comme de vrais experts, qui a tué Monsieur Albert...

"On essaie de découvrir ce qu'il s'est passé, pourquoi et comment", explique Graciela Guzman, professeure de physique-chimie au collège Les Muriers de Cannes La Bocca. "Cela réveille la curiosité et, surtout, ça peut être une réalité."

Matériel pro prêté par la gendarmerie

Dans leurs recherches, les professeurs ont en leur possession la panoplie du parfait technicien de l'identité judiciaire et peuvent, par exemple, réaliser des prises d'empreintes.

C'est la gendarmerie qui leur a prêté du matériel scientifique de pointe pour cette opération, Les experts à l'école. Une façon de faire connaître aux collégiens et aux lycéens son savoir-faire et ses métiers.

Dans nos laboratoires, on fait appel à tous les types de scientifiques possibles.

Lieutenant-colonel Guillaume Cognon, Institut de recherche criminelle de la gendarmerie.

"Il y a des physiciens, des chimistes, des mathématiciens, des généticiens, des informaticiens...", liste le Lieutenant-colonel Guillaume Cognon. "L'idée, c'est de montrer tout l'éventail des métiers qui peut être proposé pour que les élèves puissent se faire leur propre opinion."

Les outils de ces experts, les professeurs volontaires vont ensuite s'en emparer pour en faire des supports pédagogiques et stimuler l'intérêt de leurs élèves, dont l'imaginaire est souvent marqué par les feuilletons policiers. Peut-être saura-t-on un jour qui a tué Monsieur Albert ?

(Avec Olivier Chartier-Delègue, à Valbonne)

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité