INFO FRANCE 3. L’ADN confirme que les restes découverts au cap de Nice sont ceux des deux plongeurs disparus depuis 30 ans

Les résultats des analyses pratiquées sur des os récupérés à 100 mètres de profondeur sur le tombant des Américains en décembre dernier sont tombés. L'enquête sur la disparition de deux plongeurs il y a 30 ans est désormais close.

Après trente ans à reposer par près de 100 mètres de profondeur, les analyses ADN pratiquées sur les restes remontés à la surface en décembre dernier confirment qu’il s’agit bien de Daniel V. et Christian T, les deux plongeurs tragiquement disparus en 1993 au cap de Nice.

Le samedi 4 décembre, trois plongeurs exploraient le tombant des Américains, site bien connus des amateurs de plongée sous-marine. Leur exploration les aurait conduits, pour une raison inconnue, au-delà de 60 mètres sous la surface. Une profondeur où l’air devient toxique et provoque l’ivresse des profondeurs.

Miraculé, Philippe doit la vie à son gilet

"Lors de la remontée, le 3ᵉ plongeur manque à l’appel, explique l’adjudant Yann Bessac, directeur d’enquête à la gendarmerie maritime. Les deux autres descendent pour lui porte assistance. Ils ont probablement perdu connaissance. Seul l’un des trois, qui avait gonflé son gilet stabilisateur, est remonté malgré sa perte de connaissance".

Miraculé, Philippe doit la vie à son gilet, aux sauveteurs et aux soins prodigués en caisson hyperbare. Malgré les recherches, ses deux camarades de palanquée restent introuvables. Jusqu’à ce qu’un plongeur signale, en décembre 2023, près de 30 ans jour pour jour après le drame, avoir aperçu une combinaison et une bouteille par 103 mètres de profondeur.

Recherche ADN sur des os

Les spécialistes du Centre expert de plongée humaine et d’intervention sous la mer (CEPHISMER), militaires de la Marine nationale basés à Toulon, sont alors dépêchés sur place. Ils envoient un robot qui repère une première combinaison, puis une seconde. Les restes sont remontés à la surface.

"Il nous manquait toute la phase ADN pour confirmer les identités. Nous avons fait réaliser une recherche de filiation ADN sur des os sur lesquels il y avait toujours de l’ADN". Les résultats des tests réalisés dans un laboratoire de Nice viennent de tomber : "il s’agit bien des deux plongeurs disparus en décembre 1993" confirme l’officier.

La fin d'un mystère

L'enquête est désormais close. Elle conclut à un accident de plongée suite à une narcose, aussi appelée "l'ivresse des profondeurs". La recherche toxicologique réalisée sur des restes de tissus s'est révélée négative. Les restes de Daniel et Christian ont été restitués à leurs familles. C'est la fin d'un mystère vieux de trente ans.

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité