VIDEO. La forteresse troglodyte d’Aiglun dans les Alpes-Maritimes sera restaurée grâce notamment à la Mission patrimoine

Publié le Mis à jour le
Écrit par Anne Le Hars
La forteresse troglodyte d’Aiglun a été retenue pour le département des Alpes-Maritimes.
La forteresse troglodyte d’Aiglun a été retenue pour le département des Alpes-Maritimes. © Mairie d'Aiglun

SOS forteresse en détresse ! La forteresse troglodyte d’Aiglun dans les Alpes-Maritimes vient d'être ajoutée aux sites aidés par la Mission du Patrimoine portée par Stéphane Bern. Coup de pouce pour ce site méconnu.

Depuis quatre ans, la "Mission Patrimoine", plus connue sous le terme "Mission Bern", est déployée par la Fondation du Patrimoine. Elle sélectionne chaque année des monuments en péril qui bénéficieront de fonds pour engager leur restauration, et ce, grâce au fameux "Loto du patrimoine".

Parmi la nouvelle liste des 100 projets retenus, un lieu peu connu des Alpes-Maritimes : la forteresse troglodyte d’Aiglun non loin de Gréolières et de Gourdon.

"Pour cet appel, il faudra aider au financement de 50.000 euros  pour des travaux estimés en tout à 426.153 €. Les travaux devraient débuter en début d'année prochaine. Il s'agit de travaux de débroussaillage du site, purge et sécurisation de la falaise (création de marches, renforcement et remodelage du chemin d’accès). Enfin, les vestiges seront confortés (soutènement, restructuration), et des gardes corps seront posés ainsi qu’un balisage", nous précise Jean-Louis Marquès délégué départemental de la fondation.

Pour y accéder, il faut marcher 25 minutes sur un terrain accidenté... Une ascension dangereuse que le maire d'Aiglun souhaite sécuriser.

Une histoire qui débute au 13e siècle

Aiglun, sous le nom d'Aiglesunum ou Aigledunum est mentionné dans des archives du 13 éme siècle.

La forteresse sélectionnée daterait du XIVe-XVe siècle et se situe à l’ancienne frontière du royaume de France et du duché de Savoie.

Placée au pied d’une falaise vertigineuse, elle domine la haute vallée de l’Estéron. Il s’agirait de la plus vaste forteresse troglodyte de France, elle mesure 80 m. de long en comptant la vire sa petite plateforme.

La forteresse présente un très beau mur de courtine et possède plusieurs éléments uniques comme une barbacane (poste de défense avancé) et une vire longue de 50 mètres.

Des pierres des murs de courtine continuent de tomber avec un mortier fortement dégradé. Une tour d’enceinte est sur le point de s’effondrer définitivement. 

Dans ce village surnommé "La hauteur de l'Aigle", ce projet est un formidable atout :

Jeune maire de la commune et historien de formation, j’ai à cœur de voir aboutir ce projet porteur d’une nouvelle dynamique sur notre commune. Avec le Conseil municipal et les habitants, nous œuvrons avec conviction à la préservation de nos patrimoines exceptionnels, qu’ils soient culturels ou naturels

souligne Anthony Salomone, maire d'Aiglun.

La municipalité de cette commune de 93 habitants, souhaite enrayer la dégradation de la forteresse et permettre des visites en toute sécurité.

Les nouveaux sites retenus par la fondation :

  • Site du vieux Montlaux (village médiéval) (04)
  • Ancienne usine Badin – cinémathèque de montagne à Gap (05)
  • Forteresse troglodyte d’Aiglun (06)
  • Bastide Marin à la Ciotat (13)
  • Pigeonnier à Brue Auriac (83)
  • Pont aqueduc de la Canaou à Cavaillon (84).

En avril dernier, les chapelles de l'Annonciation et de l'Assomption de La Brigue avaient été sélectionnées. 

Grâce à la mission du patrimoine, 300 000 € d'aides sont venues permettre la rénovation d'un bastion de la citadelle de Villefranche-sur-Mer en début d'année. Le Château de Guillaumes, le moulin de Berre-les-Alpes font aussi partie des sites exceptionnels soutenus depuis des années. 

Pour sauver le site d'Aiglun, l'achat des billets de loto pourra se faire en décembre prochain.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.