Mission patrimoine : 300 000 € d'aides pour la rénovation d'un bastion de la citadelle de Villefranche-sur-Mer

Le bastion de la Turbie de la citadelle de Villefranche-sur-Mer dans les Alpes-Maritimes vient de se voir allouer 300.000 euros d'aides pour ses travaux de rénovation par le Loto du patrimoine 2020. 

Le bastion de la citadelle de Villefranche sur Mer.
Le bastion de la citadelle de Villefranche sur Mer. © Fondation du patrimoine

Une première liste de 18 premiers monuments, classés "prioritaires", avait déjà été présentée fin juin par la Fondation du patrimoine. Aucun site des Alpes-maritimes ou du Var n'y figurait. Dans la denrnière version dévoilée en août, un bastion de la citadelle de Villefranche-sur-Mer y est présent. 

Ce 7 janvier, le montant des dotations dédiées à chaque projet de rénovation vient d'être dévoilé. 300.000 euros reviendront à cet élément de l'histoire des Alpes-maritimes. Le montant total des travaux pour la remise en état du site serait pour l'heure de 1.100.000 euros.

Bravo ! Excellente initiative ! Un joyau du patrimoine qui va enfin être restauré et pouvoir enfin rayonner comme il le mérite.

Caroline Beuil, adjointe au maire de Villefranche-sur-Mer

Ce monument est une partie de la fameuse citadelle de Villefranche-sur-Mer face à la rade. Datant du XVI ème siècle, elle est classée monument historique et offre un cadre exceptionnel :

 

 

C'est le bastion de La Turbie actuellement espace muséologique qui est concerné par ce sauvetage et non l'ensemble de la citadelle dite citadelle Saint-Elme.

 

Comme un besoin de travaux pour ce bastion de la citadelle...
Comme un besoin de travaux pour ce bastion de la citadelle... © Fondation du patrimoine


Durant les conflits opposant la France à la Savoie, entre le 17e et le 18e siècle, le site a permis la défense du pays. En 1706, il est épargné de la destruction par un ordre de Louis XIV. Entre la fin du 17e siècle et 1870, l'ouvrage n'a subi aucune transformation importante. La citadelle, devenue française, est classée en 1861.

 

101 sites

101 monuments en péril avaient été retenus pour le Loto du patrimoine 2020. De nombreux édifices sont des sites religieux.

"Le patrimoine religieux est très dégradé" car les communes "n'ont pas les moyens financiers de le sauvegarder", expliquait Stéphane Bern au micro de FranceInfo en juin dernier.

Ces aides aux 101 sites de maillage représentent une somme globale de 15,2 millions € grâce aux ressources collectées par la Mission en 2020, elles proviennent :

Une somme globale de 6,1 millions € avait déjà été octroyée aux 18 sites emblématiques lors des Journées européennes du patrimoine 2020.

Les sites retenus pour ce loto dont les tickets à gratter sont mis en vente depuis de ce 31 août :

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine culture histoire