Le plus jeune adjoint au maire de France est à Auribeau-sur-Siagne

Florent Rossi est adjoint à la mairie d'Auribeau-sur-Siagne dans les Alpes-Maritimes. A 18 ans, il est le plus jeune adjoint au maire de France. 
C'est avec "beaucoup de fierté et beaucoup d'émotion" que Florent Rossi accueille ses nouvelles responsabilités. Depuis le 29 juin dernier, il est le quatrième adjoint de la maire d'Auribeau-sur-Siagne. Il est déléguée à la communication, à la jeunesse et à la coordination entre les élus. A à peine 18 ans, cela fait de lui le plus jeune adjoint au maire de France.

Etudiant en communication, il voit cet opportunité comme une mise en pratique de ce qu'il apprend lorsqu'il est à l'école à Paris. "C'est vraiment très plaisant de pouvroi servir les Auribellois", nous confie-t-il. 
   

La politique dans la peau

Depuis son plus jeune âge, Florent s'est fait remarquer pour son goût pour la politique. Julie Marot, aujourd'hui elle aussi conseillère municipale, en charge de la culture et des festivités, se souvient de Florent Rossi quand il était en classe de CP. "J'étais déjà persuadée qu'il finirait en politique, c'étiat inné chez lui", se souvient-elle.

Elle était animatrice à l'école primaire de Florent à l'époque. Elle se rappelle qu'il parlait sans cesse de politique : "C'était l'année de l'élection présidentielle entre Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal. Il avait tous les prospectus de campagne et il m'expliquait les différents partis. Il en savait beaucoup plus que moi." Alors délégué de sa classe de CP, Florent avait milité pour que les écoliers aient une marelle dans la cour. Sa première victoire politique. 

Pour Michèle Paganin, maire d'Auribeau, nommer un si jeune homme comme adjoint est un "pari"... "mais je sais que c'est un pari qu'on va gagner", dit-elle. Elle le décrit avec beaucoup d'affection : "Il a un bon état d'esprit, il travaille, il a beaucoup de bonnes idées et il est fidèle en politique." Pour elle, c'est une évidence, elle ne voit pas Florent Rossi fonctionner dans un autre milieu que la politique.

Même s'il est étudiant à Paris, le jeune Auribellois va tout faire pour concilier avec succès sa fonction d'adjoint à sa vie étudiante. Entre visioconférences et aller-retours fréquents, il s'est promis de tout faire pour mener cette mission à bien.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique