Ski : enneigement record mais pas d'ouverture immédiate pour des stations comme Gréolières dans les Alpes-Maritimes

Les professionnels ne se font pas d'illusion, mais ils espèrent quelques assouplissements. Les remontées mécaniques des stations de ski ne rouvriront pas ce jeudi 7 janvier, hors des clubs. Ils espèrent désormais une reprise de leur activité pour les vacances de février. Le point à Gréolières.

Les remontées mécaniques des stations de ski ne rouvriront pas ce mois comme cela avait été initialement envisagé. Ici à Gréolières-les-Neiges dans les Alpes-Maritimes.
Les remontées mécaniques des stations de ski ne rouvriront pas ce mois comme cela avait été initialement envisagé. Ici à Gréolières-les-Neiges dans les Alpes-Maritimes. © Anne Le Hars FTV

La petite station de Gréolières-les-Neiges n'avait pas vu autant de neige depuis presque dix ans, 1 mètre 40 de poudreuse. Un crève coeur pour les professionnels qui ne peuvent pas faire bénéficier de cet enneigement à leurs clients.

La neige est superbe, il fait froid (-20 la nuit), ce sont des conditions idéales, c'est vraiment dommage

Jean-Paul Rouquier, directeur de la station de Gréolières-les-neiges

La petite station familiale située à cinquante kilomètres du littoral derrière Grasse, a vécu quelques saisons difficiles avec un enneigement faible ou des chutes du neige trop peu fréquentes.

Cette année le manteau est épais, les pistes sont prêtes, mais la décision de réouverture se fait attendre. 

Seuls les membres de la Fédération Française de Ski peuvent utiliser les remontées mécaniques actuellement.

Les écoles de ski peuvent utiliser les remontées mécaniques à Gréolière-les-neiges
Les écoles de ski peuvent utiliser les remontées mécaniques à Gréolière-les-neiges © Léa Wolber France Télévisions

Le directeur de la station Jean-Paul Rouquier espère obtenir quelques assouplissements de la part du gouvernement : "si on pouvait accueillir au moins les scolaires ce serait mieux".

Des dérogations qui pourraient poser de nouvelles questions car il faudra pouvoir accueillir ces élèves (ce qui nécessite plus de personnel), les acheminer jusqu'à la station et les faire se restaurer (habituellement ils allaient au restaurant). Un nouveau casse-tête en perspective.

A défaut de ski les familles font de la luge ou des raquettes aux abords de la station.
A défaut de ski les familles font de la luge ou des raquettes aux abords de la station. © Léa Wolber France Télévision

Faute de ski la station accueille les familles pour des promenades en raquette ou de la luge. Les pistes de ski damées sont reservées aux rares skieurs de la Fédération française de ski, la luge y est donc interdite. La tentation est grande pour les amateurs de glisse d'emprunter les pistes. Les professionnels s'attendent a devoir faire de la sensibilisation pour garantir la sécurité de tous. 

Paradoxe de la situation, dans les stations de ski désormais, le monde est souvent concentré sur le front de neige au lieu d'être disséminé sur l'ensemble des domaines.

Désormais tous les espoirs sont tournés vers les vacances de février, sans lesquelles la saison sera definitivement ratée. 

La décision est finalement tombée ce mercredi 6 janvier dans la soirée : les remontées mécaniques des stations de ski ne rouvriront pas jeudi comme cela avait été initialement envisagé.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
neige météo économie ski sport montagne nature