Un refuge pour animaux de Mougins dans les Alpes-Maritimes doit quitter son terrain : polémique et pétition

32.866 ! C'est le nombre de signatures sur la pétition lancée par le refuge de l'Espoir. Installé à Mougins dans les Alpes-Maritimes, il va devoir déménager. Le Conseil Départemental n'a pas renouvelé sa convention d'occupation et l'attribue à une autre association. L'affaire fait polémique.
Le refuge de l'Espoir accueille des dizaines d'animaux abandonnés par leurs propriétaires ou des animaux errants sur la voie publique.
Le refuge de l'Espoir accueille des dizaines d'animaux abandonnés par leurs propriétaires ou des animaux errants sur la voie publique. © Refuge de l'Espoir

A Mougins dans les Alpes-Maritimes, le refuge de l'Espoir accueille actuellement 46 chats et 23 chiens, ce qui en fait l'un des plus gros refuges du département.

Il est géré depuis 40 ans par la Société protectrice des animaux SPA de Grasse. On y soigne, garde les animaux et les propose à l'adoption.

Depuis le 2 septembre dernier, la SPA de Grasse aurait pu être dans l'illégalité, car elle est sans droit ni titre. Le Conseil départemental n'a pas renouvelé la convention d'occupation du terrain.

La nouvelle est tombée en mai dernier, par lettre recommandée. Elle a obtenu un délai de 6 mois pour trouver un autre site, mais les responsables ne l'entendent pas de cette oreille. Ils veulent rester sur place.

Plus de 30 000 signatures

Une pétition a été lancée.

Elle a déjà obtenu 32.866 signatures.

Cette décision du Conseil départemental des Alpes-Maritimes de ne pas renouveler en sa faveur la convention de mise à disposition des lieux, signée en 1981 puis en 2011, et de lui préférer une autre association gestionnaire, équivaut à une véritable expulsion. La SPA de Grasse n’aura donc plus de refuge pour héberger les animaux dont elle s’occupe et en secourir d'autres. Elle ne pourra plus, non plus, garantir l'avenir de ses salariés qui pour certains, y travaillent depuis très longtemps.

Pétition " Quel avenir pour le refuge de l'Espoir de Mougins"

Pour le Conseil départemental, la SPA de Grasse n'aurait pas dû, il y a quelques années, sous-louer des boxes pour le gardiennage des animaux trouvés sur la voie publique et placés à la fourrière de Nice.

Le refuge de l'Espoir est situé sur la commune de Mougins, et il est géré par la SPA de Grasse.
Le refuge de l'Espoir est situé sur la commune de Mougins, et il est géré par la SPA de Grasse. © Refuge de l'espoir

Il a donc préféré attribuer la concession à l'association ASA 06 (Au Service des Animaux 06).

Henry-Jean Servat et BB en soutien

Le refuge de l'Espoir peut compter sur le soutien de Brigitte Bardot, ex-actrice et présidente de sa fondation, d'Henry-Jean Servat, écrivain et conseiller municipal de Nice.

Le maire de Mougins, Richard Galy, le député des Alpes-Maritimes Loïc Dombreval ne comprennent pas non plus la décision du Conseil départemental et l'ont fait savoir dans une lettre ouverte.

 Loïc Dombreval est député, il est aussi vétérinaire et il a visité le refuge de l'Espoir à plusieurs reprises.

On ne change pas une équipe qui gagne et qui fonctionne si bien depuis si longtemps. Les animaux sont bien entretenus, bien nourris, les bénévoles très engagés. Qu'est-ce qui se cache derrière cette décision ? Je n'ai pas d'explication, et je n'ai pas de réponse au courrier que j'ai envoyé.

Loïc Dombreval, député des Alpes-Maritimes, vétérinaire

La réaction de ASA 06, association bénéficiaire

Le refuge de l'Espoir le dit haut et fort, il ne laissera pas les animaux sur site et s'il doit partir, il trouvera un autre lieu. Mais il faudra plus de 6 mois pour cela et obtenir d'autres délais.

Les animaux sont proposés à l'adoption.
Les animaux sont proposés à l'adoption. © Refuge de l'Espoir

Les salariés (3 personnes sont en contrat à durée indéterminée et une en contrat aidé) sont inquiets mais ils veulent continuer à travailler pour la SPA de Grasse.

De son côté, Cécilia Fruleux, qui dirige ASA 06, ne comprend pas "l'hostilité" du refuge de l'Espoir et la mobilisation pour qu'il reste sur site.

Elle déplore la circulation de "fausses informations". ASA 06, explique-t-elle, "compte dès que possible faire des travaux de chauffage pour les chiens et leur permettre d'avoir plus de confort".

Elle rappelle que son association, dont le siège social est à Colomars dans les Alpes-Maritimes, est depuis 2013, date de sa création, sur la même ligne de conduite.

Elle gère un refuge à Grasse et une structure d'accueil à Vence, et bientôt le refuge de l'Espoir de Mougins.

ASA 06 s'est occupé de 5 200 animaux depuis sa création et on reste dans la même logique : les sauver, c'est tout !

Cécilia Fruleux, ASA 06

Elle rappelle qu'elle préfèrerait, dans l'intérêt des chiens et chats du refuge de l'Espoir, qu'ils restent sur site dans 6 mois, quand elle prendra possession des lieux. Elle propose donc de les garder et de maintenir les emplois existants. 

Pour l'heure, toute entente semble compromise !

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature polémique société politique