• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

UNESCO : du nouveau sur les candidatures de la Côte d'Azur, on fait le point

Image Illustration Mercantour / © MAX PPP
Image Illustration Mercantour / © MAX PPP

Nice, Cannes, Grasse et le parc du Mercantour, quatre candidatures à l'UNESCO. Elles attendent pour certaines depuis 10 ans, des procédures longues qui commencent à aboutir. 

Par Coralie Becq

La candidature de la ville de Nice sous le nom de "Nice, ville de Riviera" est lancée depuis 2012 vient de franchir une étape. Son périmètre est validé. En clair, ça signifie que la candidature peut se poursuivre. 

500 hectares 

La Promenade des Anglais, fait bien évidemment partie du tracé. Celui-ci intègre le mont Boron, les collines de Cimiez et des Baumettes. D'après la ville de Nice " Le comité a également approuvé le tracé de la zone tampon. Selon les prescriptions de l’UNESCO, cette zone entoure le bien proposé à l’inscription au patrimoine mondial afin de préserver les perspectives de vue à la fois à partir du bien et sur le bien."

La candidature met l'accent sur le tourisme climatique et balnéaire avec des caractéristiques propres : 
  • L’ancienneté de la fonction d’accueil touristique dès le XVIIIe siècle ;
  • L’exclusivité de cette fonction dans le développement de la ville jusqu’en 1960 ;
  • La continuité de cette vocation touristique pendant deux siècles (1760 – 1960) ;
  • Le cosmopolitisme dès l’origine qui devient ensuite une vocation internationale ;

Rappel de la chronologie :
  • Le 11 octobre 2016, le Comité national des biens français du patrimoine mondial juge le dossier recevable.
  • Le 6 mars 2017, la candidature de Nice est officiellement inscrite sur la liste indicative de la France.
  • Le 10 octobre 2017, le Comité national des biens français valide la Valeur Universelle Exceptionnelle du bien présenté.
  • Un plan de gestion sera présenté en juin 2019, en vue d’une possible présentation par la France à l’UNESCO du dossier de candidature pour l’inscription de Nice sur la Liste du patrimoine mondial en 2020.
 
Nice / © MAX PPP
Nice / © MAX PPP

Pays de Grasse


Le Pays de Grasse a été le premier à candidater, il attend une reconnaissance au Patrimoine mondial de l'Humanité pour ses savoir-faire dans les parfums. Les réflexions sur le sujet ont été menées dès 2008. Le projet a été lancé avec le sénateur Jean-Pierre Leleux président de l'association "Patrimoine Vivant du Pays de Grasse".
 

L'ambassadeur de l'UNESCO était en visite en mai pour visiter les champs et usines à parfums de la ville et se rendre compte de la légitimité de la candidature. 
 
 

Cannes


La ville de Cannes candidate pour inscrire les îles de Lerins au patrimoine mondial de l'UNESCO et compte bien protéger ses joyaux. 
 
Spot de soutien réalisé par la ville de Cannes
Spot de soutien réalisé par la ville de Cannes pour la candidature à l'UNESCO
Iles de Lerins / © MAXPPP
Iles de Lerins / © MAXPPP


Les Alpes de la Méditerranée

 

Gorges de Daluis / © MAX PPP
Gorges de Daluis / © MAX PPP

 

En mai, la liste des propositions d’inscription au patrimoine mondial a été dévoilée par l'UNESCO. La candidature commune d'une partie des Alpes-Maritimes, de Menton et de l'Italie fait partie des finalistes. 
 
Liste des propositions d’inscription reçues entre le 2 février 2017 et le 1er février 2018
Liste des propositions d’inscription reçues entre le 2 février 2017 et le 1er février 2018

En tout huit zones sont délimitées : Argentera-Mercantour, Daluis, Marguareis-Toraggio, Peira-Cava, Ours-Grammondo, Cap Ferrat-Canyon de la Roya, La Grande Corniche et Peille-Peillon.  
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Jérôme Viaud (06), maire de Grasse revient sur la dégradation de sa permanence

Les + Lus