Quatre dossiers azuréens en compétition pour être classé au patrimoine de l'UNESCO

La Promenade des Anglais est l'un des sites en des Alpes-Maritimes en compétition pour obtenir la reconnaissance de l'UNESCO. / © France 3 Côte d'Azur.
La Promenade des Anglais est l'un des sites en des Alpes-Maritimes en compétition pour obtenir la reconnaissance de l'UNESCO. / © France 3 Côte d'Azur.

Depuis 1945, une des mission de l'ONU est de protéger le patrimoine. Elle fait à travers un organisme, l'Unesco. Dans les Alpes Maritimes, quatre dossiers sont en cours de validation pour être peut-être classés au patrimoine mondial de l'Unesco et obtenir le statut le plus protégé.

Par Laurent Verdi

Tout d'abord la ville de Nice. La capitale azuréenne souhaite faire reconnaître sa Promenade des Anglais au patrimoine mondial de l'UNESCO.
Cette route littorale de 7 kilomètres et liée à l'histoire du tourisme depuis la fin du XVIIIe siècle et à l'apparition d'un nouvel urbanisme.
Nice déposera bientôt sa candidature mais devra convaincre le ministre de la culture la pertinence de son dossier.

Savoirs faire liées au parfum au pays de Grasse

Une plantation de Grasse. / © France 3 Côte d'Azur
Une plantation de Grasse. / © France 3 Côte d'Azur


Grasse a déjà déposé son dossier. C'est la première candidate des Alpes-Maritimes en date. Son but : faire reconnaître les "Savoirs faire liées au parfum au pays de Grasse" et les inscrire au patrimoine culturel et immatériel de l'UNESCO.

Cannes et un dossier ambitieux

Vue aérienne de la Croisette de Cannes. / © France 3 Côte d'Azur
Vue aérienne de la Croisette de Cannes. / © France 3 Côte d'Azur


La ville de Cannes est la dernière à avoir rendue publique son ambition avec  une volonté de faire reconnaître la Croisette et les îles de Lérins.
Un paysage et un lieu culturel au sein du même dossier.

Le Parc du Mercantour


Dernier dossier, le parc du Mercantour et les Alpi Maritimi. C'est d'ailleurs le seul à avoir été accepté pour le moment par le ministère de la culture.

Les marmottes du parc du Mercantour. / © France 3 Côte d'Azur
Les marmottes du parc du Mercantour. / © France 3 Côte d'Azur

Chaque candidature doit répondre à au moins 1 des 10 critères exigés. Par exemple "apporter un témoignage unique sur une tradition culturelle".
Toute inscription engage le lauréat dans un plan de sauvegarde à long terme et en échange apporte une notoriété et par la même des bénéfices économiques.
Au final la France pourra déposer seulement 2 candidatures, comme chaque année. Il s'agira d'un "paysage culturel" ou d'un "site naturel".
État des lieux sur les dossier en compétition
Auteurs : Hélène Maman et ROUTHIER Jean-Christophe / Intervenants : Jean-Jacques Aillagon Président de la mission « Promenade des anglais » / Cécile Duvelle Secrétaire de la convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel / Jérôme Viaud Maire de Grasse / Claire Andréis Directrice culturelle à la ville de Cannes / Alessandro Balsamo Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel



Sur le même sujet

Expédition au large de l'Amazone

Les + Lus