VIDEO. Le Centre Hospitalier de Grasse s'agrandit et se modernise

À partir de la semaine prochaine, l'établissement sera doté d'un nouveau plateau d'imagerie médicale et surtout d'un nouveau service des urgences avec davantage de capacités d'accueil. Un investissement de plus de 30 millions d'euros.

C'est un grand pas pour le centre hospitalier de Grasse (Alpes-Maritimes) qui s'apprête à s'étendre et à se réorganiser.

Plus de 7.000 mètres carrés sur deux niveaux. L'objectif est d'améliorer l'accueil des patients et les conditions de travail du personnel de santé.

"Il y avait vraiment besoin de ces travaux, c'était une urgence absolue", explique Jerôme Viaud, le maire (LR) de Grasse. "Le corps médical, toutes les personnes qui travaillaient dans l'hôpital et les patients en avaient besoin."

Mettre à niveau les infrastructures techniques

Dans les locaux qui abriteront le nouveau hall d'accueil, le service d'imageries médicales et le services des urgences, on s'active pour faire les dernières installations. C'est aussi l'occasion de mettre à niveau les infrastructures techniques.

Ca va tout changer. Je pense que nous travaillons actuellement dans un service qui avait été conçu pour recevoir 20 à 22.000 passages par an. Et, aujourd'hui, on est à 45.000.

Olivier Pellat, chef du service des urgences

"C'est beaucoup de patients", poursuit le docteur Olivier Pellat. "On a besoin de places, de salles d'examen, de fluidité dans les parcours et des équipements plus modernies pour prendre en charge dans les meilleures conditions les patients."

"Au bord de la saturation"

Face à l'augmentation de la population du bassin grassois, l'hôpital a donc dû se réinventer.

"Il était au bord de la saturation, et il l'est encore", reconnaît Erika Cassan, la directrice du centre hospitalier. "Nous sommes axés sur les travaux du service des urgences, sur l'imagerie, mais il va falloir aller encore plus loin parce il y a des activités qu'on doit continuer à développer."

Parmi ces activités : la rénovation du bloc opératoire et du service d'endoscopie.

Accueil du public et ouverture des urgences la semaine prochaine. L'extension sera complètement opérationnelle fin 2026. Montant du chantier : 37 millions d'euros.

(Avec Dominique Poulain, à Grasse)

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité