Cet article date de plus de 7 ans

Hôpitaux: un ménage parfait pour lutter contre les maladies nosocomiales

Une société de Vallauris propose des formations aux personnes travaillant en milieu médical pour lutter contre les maladies nosocomiales.Les séjours  en hôpital sont de plus en plus courts. Le personnel chargé du nettoyage et de la désinfection des chambres a donc de plus en plus de travail. 
Selon une enquête réalisée à la demande du ministère de la Santé, 1 personne hospitalisée sur 20 contracterait une infection pendant son séjour à l'hôpital.
Les 3 micro-organismes les plus fréquemment responsables sont Escherichia coli, Staphylococcus aureus et Pseudomonas aeruginosa. Dans certains cas, la contamination peut avoir des conséquences dramatiques, pouvant aller jusqu'au décès du patient. 
Certaines bactéries sont en outre résistantes à certains types d'antibiotiques.

Hygiène: la règle numéro un

La seule solution, c'est l'hygiène, et en priorité le nettoyage et la désinfection des mains. Mais les personnes chargées de l'entretien  doivent aussi respecter un protocole précis de nettoyage des chambres et des blocs opératoires.
Une société de Vallauris propose à ces personnes des formations sur son propre plateau technique . Elle a investi  300 000 euros dans une salle blanche aseptique et un bloc opératoire  identiques à ceux d'un hôpital. 

Le séjour du malade dans les hôpitaux  raccourcissant, l'avenir de ces sociétés spécialisées dans l'hygiène santé est tout tracé avec un accompagnement en décontamination biologique jusqu'au domicile des patients. 


Le reportage de M. Brucker, L. Collet, C. David: 

Intervenants: 
Florent MIGUET, pharmacien société de nettoyage
Sophie GOUDALLE, chef d'équipe inspecteur hygiène en formation
Nathalie RONCE, hygiéniste - Cadre infirmière bloc opératoire - Centre anti-cancer (06)
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé technologies