Cet article date de plus de 4 ans

Inondations à Biot en octobre 2015 : la maire Guilaine Debras mise en examen

Guilaine Debras, maire de Biot, a annoncé ce mercredi 29 mars sa mise en examen pour "homicide involontaire par violation manifestement délibérée d'une obligation de sécurité et de prudence". Une information judiciaire est en cours suite aux inondations d'octobre 2015. 
La maire Guilaine Debras est mise en examen
La maire Guilaine Debras est mise en examen © Laurent Verdi France 3
Nuit du 3 octobre 2015 : un orage meurtrier accompagné de pluies diluviennes d'une rare intensité s'abattent sur les Alpes-Maritimes.
A Biot, une vague d'eau et de boue déferle en contrebas de la commune dans un vallon et envahit  le rez-de-chaussée de la maison de retraite du Clos Saint-Grégoire. Trois pensionnaires âgées de 82, 91 et 94 ans, perdront la vie. 

Suite à ces inondations, la maire Guilaine Debras est mise en examen :

La déclaration du maire :



Samedi 3 octobre, une vague d'eau et de boue avait  déferlé dans un vallon et envahi par toutes les ouvertures le rez-de-chaussée de la maison de retraite du Clos Saint-Grégoire, au pied du village médiéval de Biot.
Samedi 3 octobre, une vague d'eau et de boue avait déferlé dans un vallon et envahi par toutes les ouvertures le rez-de-chaussée de la maison de retraite du Clos Saint-Grégoire, au pied du village médiéval de Biot. © MAXPPP



 

La maison de retraite "Le Clos saint-Grégoire" où trois pensionnaires ont perdu la vie cette terrible nuit du 3 au 4 octobre.
La maison de retraite "Le Clos saint-Grégoire" où trois pensionnaires ont perdu la vie cette terrible nuit du 3 au 4 octobre. © AFP

20 MORTS, 60 000 SINISTRES

Les habitants de Cannes, Mandelieu-la-Napoule, Valbonne, Antibes où encore Biot  se souviendront longtemps de cette  une nuit dramatique, qui a coûté la vie à  21 personnes  dans les Alpes-Maritimes, avec 65.000 sinistrés et des centaines de millions de dégâts.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
inondations météo justice société