"J'avais envie d'aider. Que faire quand on est si loin ?" Des Azuréens offrent un séjour aux sinistrés des crues dans le Pas-de-Calais

Depuis le mois de novembre dernier, le nord de la France n'est pas épargné par des inondations à répétition. Une situation connue dans les Alpes-Maritimes, avec la tempête Alex et des épisodes méditerranéens de plus en plus fréquents. Grâce à l'initiative de particuliers, des familles sinistrées suite aux crues dans le Pas-de-Calais vont pouvoir se changer les idées dans le Sud.

L'initiative est venue au départ de Laurence Thiébaut ! À Vence, commune dans les Alpes-Maritimes dans laquelle elle réside depuis 50 ans, son nom est bien connu. Une femme de conviction, écologiste. D'ailleurs, depuis 2006, elle milite pour un engagement citoyen pour préserver la planète et pour les transports en commun gratuits au sein de l'association VIE (Vie Initiatives Environnement). Et dans sa ville d'adoption car elle est parisienne, Laurence Thiébaut tient un gîte, qui est en fait le premier étage de sa villa.

Cette femme de conviction, mais aussi de surtout une femme de cœur, bouleversée de voir les sinistrés du nord de la France après des inondations à répétition.

J'avais envie d'aider. Mais que faire quand on est si loin ? Nous, nous étions en période de sécheresse pendant qu'eux étaient sous l'eau... On ne peut pas proposer d'aide immédiate, mais il faut que les sinistrés reprennent des forces morales !

Laurence Thiébaud

Du coup, à partir du mois d'avril, elle a décidé d'offrir des séjours aux familles du Pas-de-Calais. Mais comme on ne peut pas aider toute la région, elle a opté pour les habitants de Blendecques, une commune située près de Saint-Omer.

La commune a été particulièrement éprouvée ces cinq derniers mois.

900 habitations ont été touchées par les inondations. La commune, qui compte près de 5 000 habitants, est traversée par le fleuve Aa et a connu deux inondations successives, en novembre 2023 et janvier 2024. Près d'un habitant sur deux a été sinistré. Les deux crues historiques, en moins de deux mois, ont largement battu les records de 2002 et ont défiguré la ville.

Rachid Ben Amor, maire de Blendecques

Les Alpes-Maritimes, un lourd vécu avec les inondations

Laurence Thiébaut a été personnellement victime d'une inondation dans les années 1980. Les coulées de boue, l'eau dans la maison devenue partiellement inhabitable, les travaux qui s'ensuivent, elle connaît, elle n'a pas oublié.

Les reportages, la détresse des personnes... C'est terrible ! Le traumatisme est encore là. Chaque fois qu'il peut très fort, ça réactive tout !

Laurence Thiébaut

Dans les Alpes-Maritimes, les habitants sont particulièrement sensibilisés au risque "inondation". Épisodes méditerranéens hélas réguliers, inondations meurtrières en 2015, tempête Alex dans les vallées en octobre 2020, les catastrophes se succèdent. Les alertes "orange" dans le Midi de la France sont assez fréquentes.

Une initiative qui fait école

Laurence Thiébaut est une femme de conviction, de cœur, elle fait aussi preuve d'une grande capacité de conviction. Un autre gîte, deux hôtels et un grand camping ont répondu à son appel. Elle vient de démarcher un autre établissement à Golfe-Juan qui a donné son feu vert. 

Ceux qui ont accepté l'ont fait immédiatement, sans condition !

Laurence Thiébaut

À la clé, pour les habitants de Blendecques, une dizaine de séjours en chambre, gîtes, hôtels ou mobile-home et une dizaine d'emplacements de camping. Les dates ? Tout sauf juillet-août, quand les hébergements touristiques font le plein.  

La mairie de Blendecques a commencé à recueillir les candidatures parmi les 800 foyers touchés dans la commune. Le tirage au sort en direct aura lieu en direct sur la page Facebook de la commune ce vendredi 15 mars à 17H15.

C'est un très beau geste de solidarité. On a été surpris d'avoir une offre qui vienne d'aussi loin.

Vincent Maquignon, adjoint au maire, inondé trois fois par l'Aa depuis novembre.

Des personnes ont aussi offert de participer aux frais de transport qui représentent comme le logement un gros budget. 

Laurence Thiébaut n'en revient pas d'avoir reçu l'appel une pensionnaire d'une maison de retraite de Monaco qui propose de verser de l'argent pour financer le déplacement des sinistrés du nord. Et puis il y a aussi cette aide-soignante de Grasse qui veut participer comme la dame à qui elle lit le journal chaque matin !

Les chèques doivent être à l'ordre du CCAS de Blendecques. Et Laurence Thiébaut de clore l'entretien par ce constat : "les gens qui font des cadeaux éprouvent souvent plus de plaisir que ceux qui les reçoivent". Le résumé d'un geste qu'elle considère comme "environnemental", une solidarité entre sinistrés.

L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Provence-Alpes-Côte d'Azur
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité