INFOGRAPHIE. L'IVG entre dans la Constitution : comment ont voté les sénateurs des Alpes-Maritimes et du Var

Les sénateurs ont largement approuvé, ce mercredi, l'inscription dans la Constitution de la liberté des femmes au recours à l'IVG. "Un pas décisif" selon le président de la République, mais comment ont voté des sénateurs varois et maralpins ?

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Avant l'ouverture de la séance, le ministre de la Justice a pris la parole : "Les Français nous regardent et attendent que nous soyons tous collectivement à la hauteur de l'attente populaire", et annonce "une journée historique". Selon un sondage Ifop paru en novembre 2022, cette révision constitutionnelle est soutenue par 86% des Français.

Mais deux camps semblaient se faire face. D'un côté, le gouvernement et ses soutiens, dont la gauche, sont en faveur de cette révision promise par le président de la République, Emmanuel Macron. De l'autre, une partie de la droite et des Centristes pointent des détails de formulation de la loi qui ne leur paraissaient pas appropriés, comme celui de "liberté garantie".

Le premier pays au monde à protéger dans sa Constitution la liberté des femmes à disposer de leur corps.

Eric Dupond-Moretti, ministre de la Justice, à propos de la France

Cette révision constitutionnelle avait déjà été adoptée à la quasi-unanimité par l'Assemblée nationale.

267 voix "pour" et 50 voix "contre"

Dans l'hémicycle, les échanges ont été plutôt vifs. Normal, les chefs de la majorité sénatoriale, le président du Sénat Gérard Larcher, Bruno Retailleau, le président du groupe Les Républicains et Hervé Marseille, celui du groupe centriste, étaient opposés à cette révision.

Sur 339 votants, 317 suffrages ont été exprimés. La réforme a été adoptée avec 267 voix "pour" et 50 "contre". Cela faisait 15 ans que la Constitution n'avait pas été touchée. Après le vote, le ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti, déclarait "Le Sénat a écrit une nouvelle page du droit des femmes".

Quels votes pour nos sénateurs varois et maralpins ?

Pour le Var, le vote des sénatrices et sénateurs est réparti comme suit :

Dans les Alpes-Maritimes, le vote des sénatrices et sénateurs est réparti comme suit :

Ce jeudi matin, la seule publication sur la plateforme X, le réseau social le plus utilisé par les représentants politiques, est celle de la Varoise Françoise Dumont qui s'est opposé à cette version du texte présenté devant le Sénat.

Pour finaliser cette révision constitutionnelle déjà historique, il manque une dernière étape : "Pour le vote final, je convoquerai le Parlement en Congrès le 4 mars", a déclaré sans tarder Emmanuel Macron.

La dernière étape sera donc entre les mains du Congrès, il faudra alors une majorité d'au moins 60% des suffrages exprimés par les députés et sénateurs présents. 

Sur Franceinfo, le garde des Sceaux s'est montré confiant "Si on regarde les chiffres tels qu'ils se sont exprimés à l’Assemblée, tels qu'ils se sont exprimés au Sénat, je pense qu'il ne devrait pas y avoir de difficulté".