Le 18 en grève répond toujours au téléphone

© F3
© F3

Une partie des 110 personnes des centres opérationnels des pompiers des Alpes-Maritimes sont en grève depuis samedi. Certains d'entre eux n'ont pas le statut de pompiers. Le syndicat autonome demande une régularisation. 

Par V.K/H.M

Deux statuts pour une même fonction dans les deux centres d'appel du Département, à Nice et à Grasse.  Au bout du fil quand on compose le fameux 18, il y a des sapeurs pompiers professionnels, mais aussi une soixantaine de personnels issu des filières administratives et techniques.  Ce sont ces "administratifs" qui sont en grève. Ils disent faire le même travail que leurs collègues pompiers mais sans avoir le même salaire: 500 euros de moins en moyenne, selon eux. 

La direction du Service Départemental d'Incendie et de Secours  explique que le dossier est en cours d'étude. Tout le problème est de savoir si cette pratique est conforme au code général des collectivités territoriale. 

Le service du 18 fonctionne même pendant la grève. Le personnel est parfois réquisitionné.
Les centres d'appel des Alpes-Maritimes reçoivent 500.000 appels par an. 
Grève au 18
Reportage de H. Migout, D. Beaumont, J. Sallier, C. Delannoy

Intervenants: 

  • Céline Missud, représentant personnel administratif syndicat autonome SDIS 06
  • André Goretti, président syndicat autonome SDIS 06
  • Colonel Alain Jardinet, directeur départemental par intérim SDIS 06

Sur le même sujet

Les + Lus