Les travaux du tunnel de Tende ont repris dans la vallée de la Roya

Publié le Mis à jour le
Écrit par Aline Métais
À l'intérieur du tunnel de Tende (Alpes-Maritimes), entre la France et l'Italie.
À l'intérieur du tunnel de Tende (Alpes-Maritimes), entre la France et l'Italie. © Loïc BLACHE/FTV

Ce chantier important pour les habitants de la vallée et de Tende doit permettre de relier l'Italie à la France. Les travaux de rénovation devraient être terminés en 2025.

C'est peut-être le bout du tunnel. 

C'était la seule incertitude : la date de reprise des travaux. Bonne nouvelle ! Depuis le mercredi 3 novembre les engins de chantier ont repris du service.

Un chantier franco-italien important pour les deux pays. C'est la société romaine Edilmaco qui est chargée du percement du nouveau tunnel de Tende à environ 1.270 mètres de l’entrée.

Le projet prévoit la construction d’une galerie d’environ 3,3 km de long pour la liaison Italie-France.

En ce qui concerne la portion France-Italie, l’agrandissement du tunnel actuel est programmé pour atteindre les dimensions du nouveau tube.

Les travaux se déroulent sous l’autorité de l’ANAS, la société nationale italienne pour les routes.

Le tunnel routier du col de Tende est un tunnel situé sous le col de Tende à la frontière entre l'Italie et la France. Construit entre 1878 et 1882 en Italie, il devient franco-italien en 1947, lors de l'entrée en vigueur du traité de Paris.

Surcoût de 76 millions

Le coût du tunnel est estimé à 255 millions d’euros, pris en charge à 60% par l’Italie et à 40% par la France.

Le 30 septembre dernier, la conférence intergouvernementale franco-italienne avait permis de valider la reprise des travaux et un surcoût du chantier de 76 millions d’euros. 

La tempête Alex emporte un pan de montagne

Le chantier reste à l’arrêt trois ans. En avril 2020, la société italienne Edilmaco, finaliste malheureux de l’appel d’offres, reprend le chantier. Pas pour longtemps.

Dans la nuit du 2 au 3 octobre 2020, la tempête Alex provoque d'énormes dégâts dans les Alpes-Maritimes et en Italie, entraînant l'inondation du tunnel et la destruction d'une partie de la route d'accès côté français.

Un pan entier de montagne est emporté (photo), la route est coupée par des éboulements rocheux, l'accès au tunnel est désormais impossible. Côté français, l'entrée du tunnel n'existe plus.

Un chantier qui n'en finit pas 

En 2014, l’entreprise italienne Fincosit amorce le percement d’une seconde galerie au col de Tende en 2014 car le tube existant, inauguré en 1882, ne répond plus aux normes de sécurité.

En 2017, un scandale éclate. Alors qu'il ne restait plus qu'un kilomètre et demi à percer, l'entreprise Fincosit est soupçonnée de trafic de matériaux.

Selon les enquêteurs, 200 tonnes de pièces métalliques destinées à la consolidation des galeries auraient été détournées puis revendues illégalement à diverses entreprises italiennes. 

Résultat, l’édifice se trouvait fragilisé et potentiellement dangereux. Dix-sept personnes sont interpellées. 

Actuellement, des travaux importants ont repris sur la route d'accès au tunnel de Tende. Une route indispensable pour relier la France et l'Italie via ce tunnel.

Ce nouveau tronçon du tunnel sera à sens alterné avec feux, le temps que le tunnel historique soit remis aux normes. Les travaux de rénovation devraient être terminés mi-2025. Si tout se passe comme prévu. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.