Lucéram : Une quarantaine de brebis et d'agneaux victimes (probables) d'attaques de(s) loup(s)

Publié le Mis à jour le
Écrit par Yves Lebaratoux et Nathalie Layani

Un berger installé à Lantosque a découvert le cadavre d'une quarantaine d'agneaux et de brebis. Selon lui, les bêtes ont été attaquées par le(s) loup(s). Il a fallu recenser les bêtes mortes afin d'obtenir une indemnisation. Une compensation financière qui ne suffit pas à calmer la colère du berger.

Le désespoir et la colère. Berger de père en fils, il ne compte plus ses brebis perdues. Plus de 1000, peut-être 1500...Et encore une quarantaine en moins. Aujourd'hui, Louis Ascenzi ne sait plus quoi faire pour sauver son troupeau.
Pour lui, aucun doute, c'est le loup qui a encore frappé. Le loup ou peut-être même, une meute de loups, car les brebis (et leurs agneaux) ont été retrouvées, en différents endroits, dans la montagne.
Chaque cadavre a été marqué, recensé, autopsié. Des prélèvements qui semblent confirmer l'hypothèse d'une attaque.


Le loup, une espèce protégée, devenu l'ennemi numéro 1 des bergers.

Cette année, l'Etat a autorisé le prélèvement de 24 loups en France.

Pour l'instant, les tirs n'ont pas débuté dans les Alpes-Maritimes. Pour les éleveurs, il y a urgence.
Hier soir, Louis Ascenzi est rentré dormir chez lui. C'est son fils qui a gardé le troupeau. Un jeune berger, dont il n'ose imaginer l'avenir...