Le magazine Complément d'enquête accuse la mairie de Mandelieu de népotisme

Sébastien Leroy, le maire de Mandelieu et Henri Leroy, son oncle et ancien maire. / © France 2
Sébastien Leroy, le maire de Mandelieu et Henri Leroy, son oncle et ancien maire. / © France 2

Complément d'enquête et Médiapart développent les liens entre le milliardaire Iskandar Safa, marchand d'armes et la famille Leroy. Henry, l'ancien maire de Mandelieu et Sébastien, son neveu et nouveau maire.

Par France 3 Côte D'Azur

"Petit tour de France chez ces élus locaux qui privilégient leur "clan", alors que la loi de moralisation de la vie politique est censée empêcher les emplois de complaisance", le reportage de l'émission de France 2 Complément d'Enquête campe le décor.

Le site internet Médiapart a aussi publié des informations sur les liens qui unissent le milliardaire Iskandar Safa et la famille du maire, les Leroy dans l'article A Mandelieu, un promoteur, vendeur d'armes, en affaire avec la famille du maire.

Un gigantesque projet immobilier ?


L'homme d'affaires a beaucoup investi à Mandelieu et un opposant politique le soupçonne de chercher à rendre constructibles des terrains sur les collines de la ville.

Iskandar Safa est propriétaire d'un domaine de 1300 hectares soit 13 millions de m2 en grande majorité inconstructible.

Selon les journalistes, une société aurait été créée dans le but de faciliter un éventuel projet immobilier. Dans cette société, les parents de Sébastien Leroy, le maire et le milliardaire comme l'explique le reportage à voir ici.


Rien d'illégal


Cette holding n'a rien d'illégal, elle investit dans une startup d'innovation médicale. Un éventuel conflit d'intérêt pourrait voir le jour si la mairie décide de rendre constructibles les terrains du milliardaire.

La réponse de la mairie de Mandelieu

La presse a repris la démarche initiée par les membres de l’opposition municipale de la ville de Mandelieu-La Napoule visant à remettre en cause, sans le moindre élément de preuve, mon intégrité et celle de mes parents.
Ils annoncent ainsi que je projetterais de modifier le PLU pour permettre cette réalisation sous fond de « conflit d’intérêt » mettant en cause également mes parents, médecins généralistes depuis 40 ans, au motif de leur participation à partir de 2013 à un programme de financement des appareils de traitement des affectations respiratoires comme la mucoviscidose.

Ces allégations relèvent de la pure calomnie. Je dénonce l’incompétence et le mensonge émanant d’individus ayant pourtant, pour certains, un mandat public :

  1. L’incompétence car ce terrain est classé en zone rouge du Plan de Prévention des Risques Incendie depuis 2002, le rendant inconstructible. Toute évolution de zonage ne relève pas de la compétence du Maire mais exclusivement du res-sort des services de l’Etat. En conséquence, aucun Maire ne peut délivrer des autorisations d’urbanisme dans des secteurs couverts par des zones rouges au plan de prévention des risques incendie et inondation.
  2.  Le mensonge car ce terrain est inscrit, de surcroit, en zone naturelle incons-tructible au Plan Local d’Urbanisme (PLU) de la ville. Celui-ci est en cours de révision et ne prévoit aucune modification du terrain concerné qui est et restera en zone naturelle inconstructible. Chaque conseiller municipal en a une parfaite connaissance puisque le PLU a été présenté au conseil municipal du 30 octobre 2017. L’opposition municipale n’a fait aucune observation lors du vote et s’est contentée de s’abstenir…

J’invite donc, en toute transparence, chaque citoyenne et chaque citoyen à consulter ces documents attestant de la seule vérité.
Je m’insurge contre de telles méthodes indignes d’élus de la République. Aussi, je vais entamer, sans délais, les procédures judiciaires qui s’imposent.

Sur le même sujet

Un nouveau lieu de culte musulman va être construit à Nice

Les + Lus