La maire de Sospel explique pourquoi son village a été coupé du monde pendant 18 mois

La piste est construite à partir de troncs de châtaigniers. / © Michel Bernouin / France Télévisions
La piste est construite à partir de troncs de châtaigniers. / © Michel Bernouin / France Télévisions

Après l'éboulement d'avril 2018, les habitants de deux hameaux de la commune de Sospel se sont retrouvés coupés du monde. A la fin du mois de novembre, les travaux de la piste leur permettront d'accéder à nouveau en voiture à leur village. 

Par Pauline Thurier

Après 18 mois de calvaire pour aller et venir de chez eux, les habitants de Béroulf et Sainte-Sabine vont être soulagés. Ces hameaux qui appartiennent à la commune de Sospel ont été coupés du monde en avril 2018 après un éboulement important.
 

A la fin du mois de novembre, les travaux de la piste en terre pour accéder à leur village seront terminés et ils pourront l'emprunter en voiture. Jusqu'à présent, il leur fallait entre 15 et 30 minutes de marche en montagne pour arriver à Sospel. Pourquoi l'installation d'une piste longue d'1,1km a-t-elle pris plus d'un an et demi ?
 

"On a été au plus vite"

Marie-Christine Thouret, maire de Sospel, l'assure : "On a été au plus vite de ce qu'on pouvait faire." Elle a entrepris une recherche administrative sur les terrains concernés par l'éboulement afin de retrouver les propriétaires. Il a fallu ensuite négocier avec eux et signer les autorisations. Cela a pris six mois.

En parallèle, l'édile explique avoir travaillé sur la constitution d'un marché public pour pouvoir faire la piste. C'est alors que la question du financement s'est posée.

Je ne pouvais pas partir avec zéro centimes en me disant on verra bien comment ça va se passer", détaille-t-elle.

La terre s'est effondrée sur plusieurs centaines de mètres. / © France 3 Côte d'Azur
La terre s'est effondrée sur plusieurs centaines de mètres. / © France 3 Côte d'Azur

Un pont a ensuite été construit entre décembre 2018 et février 2019. Celui-ci a permis de faire monter les engins pour les travaux. C'est seulement à ce moment-là que les travaux de la piste ont pu commencer. 


"Cela parait très long mais si on regarde à l'échelle nationale ou internationale, c'est court", certifie Marie-Christine Thouret.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus