Coronavirus : les belles initiatives des commerces alimentaires dans les Alpes-Maritimes

Illustration. A Menton (Alpes-Maritimes), huit commerçants se sont unis pour livrer les personnes confinées. / © DR
Illustration. A Menton (Alpes-Maritimes), huit commerçants se sont unis pour livrer les personnes confinées. / © DR

Livraisons à domicile, horaires adaptés pour les personnes âgées, denrées offertes aux soignants : pour faire face au quotidien bouleversé par le coronavirus et le confinement, les initiatives des commerçants alimentaires se multiplient.

Par Michel Bernouin

Si les soignants sont en première ligne, les professionnels de la vie quotidienne sont aussi indispensables en cette période de pandémie de coronavirus et de confinement. C'est particulièrement le cas pour le commerce alimentaire, où les belles initiatives se multiplient depuis plusieurs jours.

A Menton, les commerçants du marché du Carei font partie des pionniers. "Dès vendredi dernier à 7h30, après l'annonce du président de la République la veille, j'ai lancé l'idée sur Facebook de livrer nos produits à domicile, raconte Nathalie Ghezzani, qui tient une rotisserie. A Menton nous avons beaucoup de personnes âgées qui ne sortent plus, surtout depuis le confinement."
 
© capture Facebook
© capture Facebook

Ils sont huit à participer à cette chaine de solidarité : "nous mettons les produits en commun dans une cagette et nous livrons à tour de rôle, sans frais supplémentaires ni montant minimum".

Ce mercredi matin, ils ont ainsi réapprovisionné huit clients de Menton et Roquebrune-Cap-Martin en fruits et légumes, pain ou produits d'entretien. Avec le sourire en prime !

Des créneaux réservés aux personnes vulnérables

Au Super U de Pégomas depuis lundi, une plage horaire est réservée aux personnes âgées de 70 ans et plus. L'idée : qu'elles puissent faire leurs courses en évitant la foule et l'attente. L'expérience a débuté dès lundi et elle fonctionne bien.

"Les clients concernés sont très contents, ils étaient environs 200 lundi, par petits groupes, et les autres sont conciliants, même s'il y en a toujours qui râlent, confie le gérant, Grégory Veran.

"Nous continuons avec quelques aménagements : au départ le créneau allait de 13h30 à 15h30, on va réduire à 15 heures car nous nous sommes rendus compte que c'était suffisant, et nous allons laisser entrer les personnes dès 65 ans."

Des pizzas pour les soignants et la police

Il y a aussi les pizzerias qui offrent à manger aux soignants, comme le raconte Cécile, sage femme à l'hôpital de la Fontonne à Antibes : "un livreur a amené 20 cartons de pizzas pour tout le personnel soignant lundi soir. Mille mercis pour votre si gentille attention. Nous penserons très fort à vous pendant notre pause !"

Où encore ce mercredi à Nice, ce "responsable d'un commerce de livraison de repas à domicile" qui a envoyé des pizzas au CHU de Nice et à la police nationale.
 

La ville de Nice vient de mettre en ligne un "annuaire" des commerçants qui livrent à domicile. Un outil qui devrait rapidement s'étoffer et être enrichi d'une carte pour facilement localiser les commerces concernés.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus