Covid-19 : réouverture des musées et des restaurants en Italie ce lundi

Ce lundi 1er février, il est possible de déjeuner en Italie. En effet, une grande partie de l’Italie va rouvrir ses musées et ses restaurants. Pour les Français qui souhaitent en profiter, des conditions sont en vigueur.

Ce 1er février, une grande partie de l’Italie va rouvrir ses musées et ses restaurants.
Ce 1er février, une grande partie de l’Italie va rouvrir ses musées et ses restaurants. © Vincenzo PINTO / AFP

Si vous travaillez en Italie ou si vous présentez un test PCR négatif de moins de 4 jours, vous pouvez déjeuner dans un restaurant en Italie. L’obligation de dépistage dépend du pays de provenance ou de résidence dans les 14 jours qui précèdent le voyage en Italie (et non de la nationalité du voyageur).

A partir de ce lundi 1er février, la grande majorité des restaurants et des musées de l’Italie pourront rouvrir.

Dans pratiquement tout le pays en fait, cela représente 4/5e du territoire, et toutes les grandes villes comme Milan, Naples, Venise, Rome,

Alban Mikoczy, le correspondant de France Télévisions à Rome.

La pandémie connait un répit.

Ce lundi à Rome où les musées du Vatican, dont la célèbre Chapelle Sixtine, rouvrent après 88 jours de fermeture. Il s'agit de la plus longue fermeture depuis la Seconde Guerre mondiale. 

A noter que durant la période des fêtes de fin d’année, avec Noël et le jour de l’An. Jusqu’au 6 janvier, les Italiens étaient en effet restés totalement confinés.

"Les gens pourront prendre leur café ou déjeuner en intérieur ou en terrasse. La seule consigne pour les restaurants est de fermer à 18 heures pour respecter le couvre-feu en vigueur dans tout le pays", conclut le journaliste de France Télévisions.

Des terrasses de café en partie vides à Vintimille. Le coeur n'y était pas.
Des terrasses de café en partie vides à Vintimille. Le coeur n'y était pas. © Laurent Meney/France Télévisions

Pour se rendre en Italie

Peuvent se rendre de l'autre côté de la frontière, les travailleurs frontaliers entrant et sortant du territoire national pour des raisons de travail avérées et pour le retour consécutif à leur  résidence, leur logement ou leur séjour.

Pour rappel : le couvre-feu de 22 heures à 5 heures est toujours de rigueur. Le port du masque, c'est partout sauf à la maison. Enfin, interdiction jusqu’au 15 février de se déplacer entre les régions.

Le Quai d'Orsay indique toutefois sur son site internet que les déplacements entre pays européenss ont "totalement et strictement déconseillés", et ce "jusqu'à nouvel ordre". 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
italie international covid-19 santé société économie