Dans les Alpes-Maritimes, une confusion entre les candidats du RN Bryan Masson et Alexandra Masson pourrait conduire à un recours

Dans la matinée de cette journée électorale du dimanche 19 juin, à Roquebrune-Cap-Martin dans les Alpes-Maritimes, un votant a alerté les assesseurs que des bulletins au nom de Bryan Masson (Rassemblement national), candidat de la 6e circonscription, étaient proposés aux électeurs de la 4e circonscription, en lieu et place de ceux d'Alexandra Masson (RN).

C'est un votant qui a relevé l'anomalie. Dans un bureau de vote de Roquebrune-Cap-Martin, dans la 4e circonscription des Alpes-Maritimes ce matin du dimanche 19 juin, huit bulletins portant le nom de Bryan Masson (RN) ont été retrouvés, alors que c'est bien la candidate Alexandra Masson (RN également) qui se présente aux urnes pour ce second tour des législatives. 

Avec 28,9% des voix, elle devançait au premier tour Alexandra Valetta-Ardisson, la députée sortante élue en 2017 sous l'étiquette LREM.

La préfecture alertée

Des proches d'Alexandra Masson ont a alerté la préfecture des Alpes-Maritimes dès que l'anomalie leur a été signalée. Pour Stéphane Manfredi, conseiller municipal de Beausoleil et directeur de campagne de la candidate du Rassemblement national, ce sont bien deux bureaux de vote de la commune qui ont été impactés. 

"La préfecture est au courant, elle a téléphoné à un peu toutes les mairies, mais cela ne concernait vraiment que Roquebrune. On a retrouvé huit bulletins qui ont été mélangés dans la pile d'Alexandra Masson. On s'en est aperçu deux heures après l'ouverture du bureau de vote. Peut-être que l'on va en voir sortir des urnes ce soir" explique t-il.

Acte malveillant, erreur humaine ou blague potache, le responsable de campagne imagine que l'homonymie de ces deux candidats aura joué en leur défaveur : "comme le nom est le même, les gens qui ont pris Masson, ont pu éventuellement prendre un mauvais bulletin, ce qui veut dire que le bulletin serait nul, ce qui pose une problématique. D'autant plus que les bulletins arrivent essentiellement de la préfecture, donc on ne sait pas à quel niveau l'erreur a été commise, d'ailleurs, on ne sait pas si l'erreur est malintentionnée ou pas. C'est bizarre que des bulletins de la 6e circonscription se retrouvent dans la 4e."

Ce sont des bulletins qui sont assez similaires car ils ont été faits au niveau national, il n'y a que le prénom qui change.

Stéphane Manfredi, directeur de campagne d'Alexandra Masson

Pas d'erreur au premier tour...

Le candidat Bryan Masson, en tête à l'issue du premier tour face à Jean-Bernard Mion (Ensemble !) a été prévenu. Lui est bien candidat dans la 6e circonscription maralpine.

Il explique ne pas avoir constaté ce type de souci lors du premier tour organisé le 12 juin, alors que les noms des deux homonymes étaient présentés de la même manière aux Azuréens.  

...mais un recours pour le second?

C'est bien après le dépouillement qu'il sera possible de constater l'ampleur de cette erreur. "On ne sait pas si des bulletins (au nom de Bryan Masson) ont été mis dans l'urne, on le saura ce soir au dépouillement. Nous avons appelé les services de la préfecture, mais il avaient été déjà informés, il a appelé l'ensemble des mairies pour leur dire cette difficulté, et pour qu'ils vérifient les bulletins sur les bureaux." précise le directeur de campagne de l'avocate niçoise. C'est à ce moment de la soirée électorale que le camp d'Alexandra Masson décidera de porter un recours. 

Contactée, la préfecture confirme avoir eu une remontée de cette information ce dimanche, elle assure que seule la commune de Roquebrune-Cap-Martin est concernée par cette problématique de bulletins.