VIDEO. En Italie, les policiers refusent de porter les masques roses fournis par l'Etat

Publié le Mis à jour le
Écrit par Anne Le Hars

Les policier italiens voient rouge depuis qu'on leur a donné des masques roses ! Depuis quelques jours, des masques de couleur rose sont fournis par l'État aux policiers... Polémique dans tout le pays !

On les connaît de couleur bleue, blanche et parfois rose ou noire... Certains en font un accessoire de mode, mais en Italie d'autres en font une polémique !

Les masques de protection FFP2 pour lutter contre la propagation du Covid fournis par l'État aux policiers font les gros titres des journaux car ils sont roses. Depuis que les commissariats ont reçu des stocks de protections de cette couleur, tout le pays en parle.

"L'important c'est qu'il soit bien mis, c'est sa fonction qui importe, pas sa couleur", estime une Italienne. Un touriste français interviewé dans les rues de Rome pense lui que cela peut atténuer les tensions !

Mais côté porteurs de l'uniforme (bleu marine), la question que l'on se pose est plutôt : peut-on perdre une partie de sa crédibilité professionnelle en endossant pareil masque rose ?

Les explications du correspondant de FranceTélévisions à Rome Alban Mikoczy :

Lors de la livraison de masques FFP2 aux forces de l’ordre. Ils ont ouvert les cartons et là, surprise, les masques étaient rose vif

explique le journaliste Alban Mikoczy

Selon certains syndicats de "carabiniéri", il serait impossible d’avoir une fonction d’autorité et de pouvoir exercer la sauvegarde de l’ordre public avec des masques roses. 

Incompatible avec l'uniforme

Le syndicat Sap (Le Syndicat Autonome de la police est une organisation professionnelle qui revendique environ 20 000 adhérents NDLR) est monté au créneau et a décidé de s'en plaindre auprès du chef de la police.

Franchement, on croit une blague !

Antonio Serreina, syndicat SAP

"Les masques FFP2 sont un outil indispensable ; il est essentiel qu'ils soient fournis à ceux qui travaillent en première ligne et souffrent pour et avec le pays, il n'y a pas de temps pour les bêtises "machos" et médiévales basées sur l'appréciation chromatique !
* Secrétariat SIAP de Palerme *"

Demande est faite de les retirer :

"Sur la base du serment prêté, il est nécessaire que l'uniforme soit porté avec bienséance et respect pour l'institution à laquelle on appartient. Surtout dans un moment historique, dans lequel le récit nous parle d'une aversion croissante envers les Forces de l'ordre, il devient nécessaire d'adopter la sobriété et le respect des uniformes portés. Des choses qui doivent faire partie de la sphère de ceux qui sont appelés à faire respecter les règles. L'utilisation d'accessoires inadaptés qui ne représentent pas l'Administration est donc déconseillée. Les vêtements et accessoires utilisés doivent être appropriés et cohérents avec l'uniforme, tout comme il est déconseillé d'utiliser des masques accrocheurs ou avec des ornements excessifs et qui ne portent pas de symboles de référence à l'institution ", écrit le secrétaire général du Sap dans la lettre adressée au préfet de police.

Sur Twitter, la vice-ministre des Infrastructures (centre-gauche) Teresa Bellanova a estimé que "le respect pour l'uniforme ne vient pas des couleurs, mais du comportement et du travail des hommes et des femmes qui portent cet uniforme".

Le rose est la couleur dominante sur les réseaux sociaux depuis quelques jours :

"Voici la nouvelle panthère policière":

De leur côté, les syndicats d’enseignants italiens "ont accepté de récupérer ces masques roses et les utiliser dans les écoles, pour faire classe devant les enfants", conclut le correspondant de France Télévisions à Rome, Alban Mikoczy.