L'édition 2023 de ce championnat d'excellence créé en 1991 aura été la dernière. Après plus de 30 ans en terres mentonnaises, un autre événement voit le jour du côté de Cannes.

C'est un championnat qui existait à Menton (Alpes-Maritimes) depuis plus de 30 ans. Mais, cette année, le championnat du pur-sang arabe n'aura pas lieu. Il n'aura plus lieu tout court. Marianne Chazel, l'organisatrice, arrête l'événement.

On aurait aimé continuer bien sûr, mais ça fait cinq ans qu'on sait que ça va se finir.

Marianne Chazel, organisatrice du championnat du pur-sang arabe

à France 3 Côte d'Azur

"On était très attachés à l'événement de Menton. Il avait une vue unique !", se rappelle Marianne Chazel. Le championnat avait lieu dans l'espace Rondelli, au bord de la mer, avec une vue imprenable sur la vieille ville colorée de Menton.

L'événement rassemblait une centaine de personnes chaque année, venues principalement des pays du Golfe.

Du cheval au volley

"Ça s'arrête surtout parce que le terrain n'est plus disponible", explique Marianne Chazel. "On était arrivé au maximum de ce qu'on pouvait faire sur place pour accueillir VIP, chevaux, véhicules, etc. C'était déjà limite."

Désormais, c'est un projet autour du beach volley qui est à l'étude pour 2025 sur l'espace Rondelli, confirme la mairie de Menton.

"On n'a pas cherché un autre endroit dans Menton", reconnaît Marianne Chazel. "Et on ne refera pas ce championnat ailleurs."

Pour les passionnés de pur-sang arabes, un autre concours vient de voir le jour cette année, du côté de Cannes, au stade des Espérides. Les 11 et 12 juin, les cheveaux concourront lors du Global champions arabian tour. Objectif : marquer des points avant la finale prévue à Ryad (Arabie Saoudite) au mois de novembre.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité