Monaco : l'affaire des "Dossiers du Rocher", une histoire d'argent, d'immobilier et de pouvoir

Publié le
Écrit par Karen Cassuto

Une source proche de la principauté de Monaco revient sur l'affaire des "Dossiers du Rocher". Il s'agirait d'une histoire d'argent liée à l'immobilier et plus généralement, à une guerre de pouvoir.

Il aurait la volonté de changer la Constitution ou plutôt de faire de l'actuelle monarchie constitutionnelle de Monaco une monarchie parlementaire. C'est ce qu'indique une source, proche de la palais princier, à propos de l'homme qui sera à l'origine de l'affaire des "Dossiers du Rocher".

Il y a un an, quatre proches du prince Albert II, dont son avocat, Thierry Lacoste, portent plainte, notamment, pour la diffusion de mails et autres documents confidentiels liés à des projets immobiliers dans la cité-Etat.

Ces informations personnelles, qui feraient allusion à des milliards d'euros de détournements de fonds publics, d'après nos confrères du Monde, ont été publiées sur un site, aujourd'hui disparu, qui porte le nom de "Dossiers du Rocher".

Deux hommes ont été interpellés dans le cadre de cette fuite de documents. Ils ont été mis en examen jeudi 27 octobre 2022. Mais selon une source, ces suspects seraient en fait des "idiots utiles". Un Monégasque, magnat de l'immobilier, influent et richissime, serait à la tête de cette manoeuvre.

Le "roi de Monaco"

C'est lui qui est pointé du doigt d'après une source proche du palais princier. L'héritier d'une dynastie de l'immobilier, surnommé "le roi de Monaco" à cause de sa richesse colossale (plusieurs milliards d'euros), Patrice Pastor, serait à l'origine des "Dossiers du Rocher". Il est le neveu de Michel Pastor, l'homme d'affaires qui a dirigé le groupe de BTP qui a dominé le secteur de la construction à Monaco pendant des décennies.

Patrice Pastor a déjà porté plainte deux fois pour "diffamation", comme le soulignent nos confrères de L'Obs

Pour autant, du côté de la principauté et plus précisément d'une source qui souhaite rester anonyme, ce dossier serait révélateur d'une guerre de pouvoir au sein de la monarchie. 

Monopole de la construction

Tout aurait commencé quand le prince Albert II aurait décidé de ne plus confier toutes les constructions à la famille Pastor, comme c'était le cas avant. Patrice Pastor "ne supporterait pas qu'un chantier lui échappe", toujours d'après notre source. 

En effet, à Monaco, c'est la principauté qui décide des promoteurs et constructeurs immobiliers pour un chantier. Depuis quelques temps, elle confie des constructions à la société "Caroli" ou encore aux "Marzocco", deux familles italiennes spécialisées dans le bâtiment et les travaux publics, pour "répartir un peu les billes" précise notre source.

"On n'en a pas la preuve formelle mais on est sûr que derrière les deux idiots utiles de cette histoire se cache une grosse entreprise de déstabilisation. Et on a assez de faisceaux de présomptions pour savoir que c'est lui", assure-t-il. 

Fortune et pouvoir

La révélation de ces documents aurait mis en porte-à-faux quatre proches du prince donc. "Le projet est en fait d'affaiblir la principauté" pense notre source. Et de reprendre : "derrière tout cela se cache surtout le dessein de vouloir faire évoluer la constitution"

Monsieur Pastor est pointé du doigt : il aurait corrompu des membres de l'ancien cabinet du prince Albert II, tous seraient partis désormais mais "il lui reste des pions au sein du gouvernement" est persuadée notre source.

Patrice Pastor voudrait donc davantage de pouvoir économique, et politique. 

Justice française

Surprise de cette affaire : malgré une plainte déposée à Monaco, le dossier aurait seulement été ouvert par la justice française. 

Des gens ont été meurtris, humiliés. On a envie que justice soit faite et que les responsables de cette campagne de déstabilisation soient condamnés.

Une source anonyme, proche du palais princier

Une enquête détaillée a été rédigée sur cette affaire par les deux journalistes Gérard Davet et Fabrice Lhomme pour le journal Le Monde.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité