"Quatre boites en stock", "trois grossistes sont en rupture"... Un pharmacien de la Côte d'Azur alerte sur la pénurie de Ventoline

Cyril Colombani est pharmacien à Roquebrune-Cap-Martin, dans les Alpes-Maritimes. Ce samedi 8 juin, il alerte sur la situation des stocks de Ventoline, un médicament de crise pour lequel la situation de pénurie est chez lui inédite.

Sale temps pour les asthmatiques. Une météo nuageuse et pluvieuse, des indices polliniques dans le rouge, et des taux d'ozone qui dégradent la qualité de l'air dans les principales villes de la Côte d'Azur. Pour ne rien arranger, le précieux bronchodilatateur qu'est la Ventoline connaît une pénurie sur le territoire maralpin. Ces conditions atmosphériques sont propices, chez les personnes souffrant d'asthme, au déclenchement de ce type de crise respiratoire. La Ventoline, inhalée, soulage quant à elle de manière instantanée les bronches.

Une situation "inédite"

Ce samedi 8 juin, un professionnel de santé, affilié au Syndicat des pharmaciens 06, tire la sonnette d'alarme. Il ne lui reste que 4 boîtes de Ventoline en stock, une situation "inédite" qui dure "depuis plusieurs semaines".

"Je tombe rarement en dessous de 25 boîtes en stock, ce qui correspond à un quart de mes ventes mensuelles", explique-t-il au micro d'Olivier Chartier-Delègue, journaliste de la rédaction de France 3 Côte d'Azur.

Le risque c'est qu'un patient qui soit sur le point de faire une crise et ne puisse s'approvisionner en Ventoline.

Cyril Colombani, pharmacien à Roquebrune-Cap-Martin

Ce bronchodilatateur n'est pas un traitement préventif. Il répond surtout à une situation d'urgence déplore ce professionnel installé depuis 15 ans dans la commune de Roquebrune-Cap-Martin.

C'est vraiment quand la personne n'arrive pas à respirer qu'elle va prendre de la Ventoline immédiatement pour ouvrir au niveau des bronches et récupérer de l'air. C'est vraiment LE médicament d'urgence par excellence.

Cyril Colombani, pharmacien à Roquebrune-Cap-Martin

Cette situation, que le pharmacien juge critique, ne risque pas de s'arranger dans un avenir proche. Elle ne correspond pas non plus à un problème logistique ponctuel. Cette pénurie, pour lui, devient pérenne.

Le plus grave, c'est que mes trois grossistes, lorsque je les interroge, sont en rupture aussi. C'est à dire qu'à date, je ne sais pas si je serai approvisionner, je ne sais pas quand je vais être réapprovisionné.

Cyril Colombani, pharmacien à Roquebrune-Cap-Martin

Peu de pharmacies, et beaucoup de clients

L'inquiétude de ce professionnel est amplifiée ce second week-end de juin par les conditions atmosphériques et par les rares officines ouvertes dans ce secteur de l'est des Alpes-Maritimes.

"La réalité, c'est que sur la zone, il y a peu de pharmacies ouvertes le samedi après-midi. Les gens risquent de venir parce que je suis ouvert, ce service-là est ouvert à la population, mais je ne suis pas certain de pouvoir répondre à toutes les demandes. Parce que je n'ai que quatre boîtes en stock" détaille Cyril Colombani.

En grève le 30 mai dernier, les pharmaciens français avaient notamment pointé du doigt la raréfaction de certains produits. Parmi eux, la Ventoline, un médicament destiné aux voies respiratoires, en "voie de disparition".

Pourquoi une telle tension ?

La demande de ce produit de santé est en forte hausse en ce moment. Fabrice Camaioni, le vice-président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France, le syndicat majoritaire dans la profession, était au micro de France Inter.

Il évoque la situation nationale marquée par un pic allergique dû aux graminées, une forte demande internationale, et la propension des fabricants à envoyer ces stocks de médicaments vers des pays qui achètent plus cher ce produit comparé à la France.

Le gouvernement a tenté d'inverser cette courbe des exports mais les différences de prix entre différents pays de l'Union européenne sont criantes.

Comptez plus de 30 euros pour un inhalateur de l'autre côté de la frontière italienne alors que le même produit est vendu en France à moins de 5 euros.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité