Mercantour : un couple perdu et épuisé secouru par les gendarmes, le PGHM rappelle les consignes de sécurité

Publié le
Écrit par Anne Le Hars
PGHM de Saint-Sauveur-de-Tinée
PGHM de Saint-Sauveur-de-Tinée © PGHM de Saint-Sauveur-de-Tinée

Le drame a été évité ce 29 novembre dans les Alpes-Maritimes. Un couple de randonneurs à raquette a donné l'alerte dans le Mercantour alors qu'ils étaient perdus et épuisés. A l'approche de l'hiver, les secouristes font quelques rappels.

Ce lundi 29 novembre à 18 h 30, le propriétaire d'un gîte de montagne sur la commune de Roure dans les Alpes-Maritimes, informe les secouristes du Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne (PGHM) de Saint-Sauveur-de-Tinée, que deux locataires sont perdus et épuisés dans le secteur du mont Aucellier.

Un sommet qui culmine dans les Alpes-Maritimes à 2.204 m. 

Les conditions météorologiques sont bonnes mais glaciales, -7 degrés à 1.500 mètres d'altitude.

"Nous avons alors composé une caravane terrestre en véhicule 4X4 avec deux secouristes" nous précise le Commandant Corentin Hassmann du PGHM 06.

Après 45 minutes de marche d'approche dans la neige, les deux gendarmes du PGHM arrivent au contact des deux victimes. Il s'agit d'un couple de quinquagénaires originaire de Nice.

Les deux personnes étaient conscientes, mais l'épouse présentait des signes d'hypothermie légère. Nous l'avons alors réchauffé et habillée d'une veste en duvet, nous les équipons de frontales puis nous effectuons la descente avec eux,

Corentin Hassmann du PGHM 06.

Selon lui, les causes de cette intervention de secours sont principalement dues à une sous estimation de l'horaire de la randonnée à raquettes à neige et un
équipement inadapté à la pratique hivernale.

"Les conséquences auraient été beaucoup plus graves si les personnes n'avaient pas pu donner l'alerte avec leur téléphone portable sachant que la couverture
téléphonique en montagne est aléatoire", rappelle le secouriste.

Rappel des consignes de sécurité

Pour profiter de si beau terrains de jeu, le PGHM nous précise le rappel des consignes de sécurité.

Pour partir en montagne, il est nécessaire de :

  • Bien préparer sa sortie en montagne que ce soit concernant l'itinéraire ou la préparation matérielle.
  • Il est obligatoire de prévoir un "fond de sac" composé d'une frontale, d'un vêtement chaud type doudoune et d'une boisson chaude dans une gourde isotherme.
  • Il faut également bien prendre en considération que les itinéraires hivernaux sont plus longs en temps que les estivaux et donc savoir se repérer en tout temps.

Des consignes que les hommes du PGHM aimeraient voir plus appliquées afin d'éviter des drames dans les prochaines semaines hivernales.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.