Municipales dans les Alpes-Maritimes : la Trinité bascule à Gauche

Dépouillement du vote à la Trinité sous le regard de Ladislas Polski / © Daniel Gerner FTV
Dépouillement du vote à la Trinité sous le regard de Ladislas Polski / © Daniel Gerner FTV

Ladislas Polski (Divers gauche) a été élu au premier tour avec 59,56% des voix et fait ainsi basculé sa ville de Droite (LR) à Gauche. C'est une des rares villes colorée en rose sur notre carte des résultats. 

Par Nathalie Layani, Daniel Gerner et Coralie Becq

Ladislas Polski (Divers gauche) a été élu dès le premier tour avec 59,56% des voix avec plus de 1200 voix d’avance sur sa principale adversaire, Isabelle Martello (LR). C'est une surprise pour le candidat qui a réagi le soir même sur notre antenne :

C'est le travail, la détermination qui paye, nous avons encore du mal a réaliser mais nous sommes confiants et heureux - Ladislas Polski

Le nouveau maire avait échoué aux portes de la mairie en 2014 à 170 voix près :

Il n'y a pas de revanche il y a de la volonté de la détermination, de la fraternité, de l'envie de faire de belles choses - Ladislas Polski 

Isabelle Martello (LR) arrive deuxième avec 23,51%. Elle était partie en campagne suite à l'abandon du maire sortant Jean-Paul Dalmasso. Philippe Carlin (RN) obtient lui, 16,93 % des voix.

Je prends acte de la décision du suffrage universel et je félicite [Ladislas Polski] parce que, s'il est passé au premier tour, c'est que, ma foi, il a fait ce qu'il fallait pour, et que son travail a payé - Philippe Carlin


Le candidat déplore la tenue des élections : 

Je pense que le 1er tour aurait dû être reporté. Néanmoins on ne va pas contester ce résultat - Philippe Carlin

 
© FTV
© FTV

Lors de la campagne du premier tour nous avions réalisé un reportage sur la Trinité et sur le candidat de gauche. Ladislas Polski est décrit comme un chevènementiste qui dit vouloir incarner le rassemblement de la gauche et du centre. Dans Place Politique, nous abordons avec lui l'aménagement du territoire et les transports.

Qui est Ladislas Polski 

A la Trinité, Ladislas Polski, c’est d’abord le médecin de famille de nombreux habitants. Installé depuis plus de 15 ans dans cette commune frontalière de Nice, il a su s’implanter et tisser son réseau.
Elu pour la première fois en 2008 sur une liste d’union de la gauche, il a été réélu conseiller municipal d’opposition en 2014.
Désormais premier magistrat de la ville, continuera-t-il à exercer au sein de son cabinet médical? « Même si je dois réduire mon activité, je continuerai à travailler, nous a-t-il dit,  car c’est un bon moyen de rester en phase avec la population ». Et dans l’immédiat, il ne changera guère ses habitudes, préférant donner la priorité aux urgences médicales liées à la crise du coronavirus.

Quelques touches de rose sur la carte

Sans rougir totalement, La Trinité renoue quelque peu avec son passé : de 1983 à 2001, c’est un maire communiste, Louis Broch, qui a dirigé la ville, située dans la vallée du Paillon, surnommée la « vallée rouge ».


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus