“19 tonnes” : le récit d’un Niçois qui a perdu sa fille lors de l’attentat du 14 juillet 2016

Thierry Vimal a mis trois ans a coucher sur le papier son deuil et sa reconstruction. / © Emmanuel Felix / FTV
Thierry Vimal a mis trois ans a coucher sur le papier son deuil et sa reconstruction. / © Emmanuel Felix / FTV

Thierry Vimal vient de publier le livre «  19 tonnes », le poids du camion qui a tué sa fille lors de l’attentat du 14 juillet sur la Promenade des Anglais. Samedi 21 septembre, il donnait une émouvante séance de dédicaces dans une librairie de Nice
 

Par June Raclet

" 19 tonnes ", le poids du camion qui a endeuillé la ville de Nice le 14 juillet 2016.

Ce soir-là, l'écrivain niçois Thierry Vimal a perdu sa fille de 12 ans, Amie. Il lui a fallu trois ans pour coucher sur le papier le récit de son deuil et de sa reconstruction. Ce samedi 21 septembre, il organise une séance de dédicaces, entouré d'inconnus, d'amis et de membres de sa famille. Entre émotion et partage.

" La dernière fois que j’ai vu autant de mes proches réunis, c’était pour les obsèques d’Amie, dit-il aux lecteurs présents devant lui. Mais ce soir, j’aimerais que ce soit un moment joyeux. Buvez, parlez, éclatez de rire, ce sera bienvenue. "


Chacun son chemin

La plupart des personnes venues à cette séance de dédicaces ont vécu l'attentat de Nice, de près ou de loin. Ce livre est aussi un bout de leur histoire. " C’est beau qu’une des victimes puisse témoigner à travers la littérature ", souffle Esteban Pena-Vilagran, le livre à la main. 
 
Dédicace du livre "19 tonnes" de Thierry Vimal, à Nice le 21 septembre 2019. / © Emmanuel Félix, FTV
Dédicace du livre "19 tonnes" de Thierry Vimal, à Nice le 21 septembre 2019. / © Emmanuel Félix, FTV


Claude Maschi était chirurgien chef de service à Lenval le soir de l'attentat. L'auteur a tenu à lui faire une dédicace toute particulière :  " comme vous dites, nous n’avons pas le même vécu du 14 juillet 2016, mais nous avons tous du chemin à faire depuis. Je vous souhaite beaucoup de courage pour le vôtre, chacun son chemin ", peut-on lire sur la première page du livre. 
 

Un récit fort et émouvant 

Venu à la séance de dédicaces, Claude Doglio vient de débuter la lecture : " le livre commence par la découverte de la scène de l’attentat du 14 juillet et très vite arrive l’annonce de la mort de sa fille. C’est très bien décrit, c'est très fort, très émouvant. "

 Un avis partagé par la libraire, Marie-Hélène Seyrat : " c’est une écriture qui envoie, un peu trash. Il n’y a ni concession, ni filtre et c’est humainement extrêmement intéressant. ", analyse-t-elle.

Le reportage de Nathalie Layani et Emmanuel Félix lors de la séance de dédicaces :

Invité de Bernard Persia dans le 19/20 le lendemain de cette rencontre avec les lecteurs, Thierry Vimal est revenu sur la raison d'être de ce livre :"Entant qu'écrivain, j'avais besoin de lui offrir (à Amie) quelque chose de beau."

"Un tombeau, au sens littéraire, ça veut dire une composition poétique pour un disparu".

"De toute façon il ne fallait pas tricher, pas de faux-semblants. Il fallait aller dans toutes les émotions, les plus minables, les plus belles, les moments de courage, les moments de lâcheté. Je n'ai pas choisi parmi tout ça. Je les ai tous décrits."

Son interview sur France 3 Côte d'Azur, dans son intégralité :
 

1 000 pages d'un récit brut, une centaine de livres dédicacés samedi soir." Maintenant que j’ai fait ce livre, je ne sais pas vraiment ce que je vais faire après ", confie l’auteur. La vie qui chemine, toujours incertaine.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Expédition au large de l'Amazone

Les + Lus