Aide aux migrants : Mannoni condamné à 2 mois de prison avec sursis par la cour d'appel d'Aix

Pierre-Alain Mannoni, le 6 janvier 2017 à la sortie du tribunal correctionnel de Nice, après sa relaxe / © MAX PPP
Pierre-Alain Mannoni, le 6 janvier 2017 à la sortie du tribunal correctionnel de Nice, après sa relaxe / © MAX PPP

Pierre-Alain Mannoni, enseignant-chercheur à la faculté de Nice-Sophia- Antipolis, avait été interpellé en octobre à la Turbie avec dans sa voiture trois Erythréennes. Relaxé en première instance, il avait comparu sur appel du parquet. La cour d'appel d'Aix-en-Provence a statué cet après-midi.

Par Catherine Lioult

La cour d 'appel d'Aix-En-Provence a statué. Pierre-Alain Mannoni, 46 ans, enseignant-chercheur à la faculté de Nice-Sophia- Antipolis est condamné à deux mois de prison avec sursis 
La justice lui reprochait d'avoir, le 18 octobre 2016, aidé et transporté trois jeunes migrantes érythréennes dont une mineure près de la frontière franco-italienne. Le procès avait eu lieu le 26 juin dernier et la cour a rendu son délibéré. Il risquait une peine allant  jusqu'à 5 ans de prison et une amende s'élevant à 30 000€.

La cour d'appel a donc  partiellement suivi les réquisitions de l'avocat général qui avait réclamé une peine de  3 mois de prison avec sursis. Il avait écarté "l'immunité humanitaire" dont il avait bénéficié en première instance au motif qu'il "était dans une contestation
globale de la loi". Il a annoncé qu'il allait faire un pourvoi en cassation.


Pierre-Alain Mannoni vient de lancer une campagne de financement participatif  sur la plateforme GOFUNDME pour récolter des fonds afin de couvrir les frais de justice des procédures en cours.

 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Journée de mobilisation à Marseille

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne