Alliance LR-RN de Ciotti. "Rejoignez-moi" pour Lisnard, ligne de clarté pour Pauget, union des droites pour D'Intorni... Réactions dans les Alpes-Maritimes

Plus sur le thème :

La plupart des figures du parti gaulliste LR ont désavoué la prise de position d'Eric Ciotti en faveur du RN de Jordan Bardella. Dans son département des Alpes-Maritimes, là où est président de la puissante fédération Les Républicains, les réactions sont aussi vives.

Le patron de LR Eric Ciotti a provoqué ce mardi un séisme en annonçant sa volonté de bâtir une alliance avec le RN pour les législatives anticipées de la fin du mois.
Le député des Alpes-Maritimes, connu pour ses positions droitières, est ainsi devenu le premier dirigeant de la droite républicaine à proposer un accord qui, s'il se concrétise, sera le premier de ce genre en France avec l'extrême droite.

Dans son département d'origine, il a été lâché. À tel point que le maire de Saint-Laurent-du-Var et président du groupe Notre Département d’abord a demandé au président du Conseil départemental Charles Ange Ginésy de retirer toutes ses fonctions départementales à Eric Ciotti.

Les sénateurs, par la voie de Dominique Estrosi-Sassone, veulent l'autonomie vis-à-vis du RN :

Pour le député d'Antibes, Eric Pauget, après avoir partagé le message de Laurent Wauquiez qui disait ne pas croire " aux "alliances" et prône une ligne de "clarté" qui "ne trahit jamais", s'est exprimé :

Dans cette période de trouble, il faut savoir rester solide. Une législative c’est la rencontre d’un homme avec sa population dans la proximité qui dépasse les partis politiques. Comme en 2017 et en 2022, il n’y aura pas pour moi de rapprochement ni avec la politique menée par le président Macron qui abime notre pays, ni vers l’inconnu des extrêmes. Je resterai fidèle à votre confiance et aux valeurs de la droite républicaine que j’ai toujours défendu et dont la France a besoin

Eric Pauget, député LR des Alpes-Maritimes.

Post sur le réseaux X.

"Rejoignez-moi"

Le maire de Cannes est clair et semble dire : "venez à moi !"

Démocrates, libéraux, républicains, volontaires pour un projet fort de remise en ordre du pays au service de la liberté, de la prospérité, de la dignité et de l’unité, faites le choix de la constance et d’une espérance saine, rejoignez-moi, rejoignez-nous, venez à Nouvelle Énergie.

David Lisnard, maire LR de Cannes.

Le président de l'Association des maires de France, avait déjà les mois passés exprimé son souhait de "faire gagner les principes qui sont les miens. Avec une cohérence de propositions qui plaira ou pas, pour en finir avec quarante ans de « social étatisme » et remettre notre pays sur une voie d’ordre et de bon sens" selon ses mots dans le JDD d'octobre 2023.

Lors de l'inauguration du siège parisien de son parti, Nouvelle Énergie, dix ans après sa fondation, il écartait la concurrence entre son parti Les Républicains et le sien. "Ce qu'on essaie, c’est de créer un élan collectif", défendait-il.

L'élu s'exprimera ce mardi soir au journal télévisé de France 2.

Christian Estrosi, numéro deux d'Horizons et adversaire depuis des années d'Eric Ciotti dans les Alpes-Maritimes a lui jugé que ce dernier "a dévoilé son vrai visage".

Les Alpes-Maritimes comptent déjà trois députés du RN au côté de cinq LR et d'un macroniste. Dans la circonscription d'Eric Ciotti, la liste RN de Jordan Bardella a réuni près de 30% des suffrages dimanche lors des européennes tandis que celle LR de François-Xavier Bellamy s'est classée 4e en frôlant à peine les 10%.

Quelques soutiens

Les marques de soutien publiques venant de LR locaux sont rarissimes. La députée Christelle D'Intorni a salué "la décision courageuse de mon ami Eric Cotti ! L’union des droites, c'est additionner nos forces tout en préservant nos sensibilités et nos différences - C'est entendre la volonté des électeurs de la droite républicaine. C'est comprendre et tirer les conséquences du résultat des urnes du 9 juin. C'est se retrousser les manches pour sortir notre pays de ce marasme induit par 7 années de macronie ! C'est une droite unie le 30 juin prochain !"

Le candidat aux élections européennes sur la liste Les Républicains, le professeur Laurent Castillo, et lui un des rares soutiens :

"Face à l'extrême-gauche et à un Président qui a tant abîmé la France, l'heure est au sursaut ! Le redressement national passera par une coalition des droites. Je soutiens pleinement Eric Ciotti dans cette démarche salutaire pour notre pays. Unissons-nous pour la France."

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité