Alpes-de-Haute-Provence : artiste “confinée”, la chanteuse et harpiste Aliénor De Georges

Aliénor De Georges, harpiste et chanteuse dans plusieurs groupes / © Facebook Aliénor de Georges
Aliénor De Georges, harpiste et chanteuse dans plusieurs groupes / © Facebook Aliénor de Georges

Aliénor De Georges a choisi de se confiner avec sa harpe, en famille, dans une ferme des Alpes-de-Haute-Provence, afin de soulager ses parents et de "faire l’école" à sa petite sœur. 

Par DD avec Olivier Orsini.

Si Aliénor De Georges a juste eu le temps de quitter Nice, elle n’a pas oublié dans ses valises de prendre sa harpe électrique, son instrument fétiche.

Elle a étudié cet instrument pendant douze ans au Conservatoire d’Antibes. À l’université, elle suit des cours de philosophie. La maîtrise en poche,  elle se passionne également pour le théâtre et poursuit des études d'art dramatique au Conservatoire National de Nice.

Harpiste, chanteuse, comédienne

Elle joue dans l'ensemble de harpes «Harpside », et chante dans le groupe « Ride The Clouds » et le duo électro « Abell & Tauri ».
 

En tant que comédienne, elle a travaillé avec plusieurs compagnies de théâtre : « Adapt’art", « Triphase », le « TAC Théâtre », dirigé par Cyril Cotinaut, et la compagnie « Dream New world », sous la direction d’Irina Brook.

La musique en télétravail 

Si depuis le début du confinement ses projets théâtraux ont été mis en pause, elle continue à travailler avec ses groupes « Ride the Clouds » et « Abell & Tauri » sur la composition de nouvelles chansons, avec pour projet sur le long terme de sortir un EP, voire un disque dès qu’ils pourront à nouveau se réunir.

Avec le sextuor de harpes « Harpside » (Harpes & Electro), elle travaille sur un tout nouveau site internet, et la sortie très prochaine du clip vidéo que le groupe a tourné l’année dernière.

Pour le moment, tous leurs concerts ont été reportés, notamment leur participation au Congrès International de la harpe, qui devait avoir lieu à Cardiff cet été.

Bercer vos nuits

Aliénor De Georges profite aussi de ce moment pour créer de nouvelles chansons comme Sweet  Mountain. Cette chanson dit-elle est « inspirée par l'éloignement de ceux que j’aime, tout en sachant que l’on se protège à distance »  I know you protect me from the white wind.

Elle enregistre également des comptines à la voix et à la harpe électrique. Ce projet avait été mis entre parenthèses depuis des mois, et elle le destine à ses filleules, neveu, nièce et enfants d’amis. Le projet, elle l'espère, verra le jour très prochainement afin d’animer leurs journées et bercer leurs nuits. 

Et pour bercer vos nuits, chaque soir à 20 heures, elle ouvre ses fenêtres sur les champs silencieux de sa ferme et elle imagine les applaudissements, les entend presque. Pour accompagner et soutenir les soignants, elle chante accompagnée de sa harpe.

 
Reprise de hallelujah de Léonard Cohen, Aliénor De Georges

« spread my dreams » 

Elle intreprète cette chanson avec le groupe « Ride the Clouds ». Pour les paroles, elle a utilisé un poème magnifique du poète irlandais Yeats. Elle a mis la traduction française du poème sur Facebook en accompagnement de sa chanson

« j’ai répandu mes rêves sous tes pieds... marche légèrement, car tu marches sur mes rêves... »

 

Sweet montain, Aliénor De Georges
 
Son interview en intégralité.
Interview d'Aliénor De Georges, harpiste et chanteuse
 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Les + Lus