Attentat de Nice : procès de l'ex porte-parole des victimes devant le tribunal correctionnel

Vincent Delhomel comparaît devant la justice. / © MAX PPP
Vincent Delhomel comparaît devant la justice. / © MAX PPP

Vincent Delhomel, ex secrétaire général et porte-parole de l'association de victimes "Promenade des Anges", doit répondre ce mercredi  d'abus de confiance et d'escroquerie devant le tribunal correctionnel de Nice. 

Par Catherine Lioult

Il aurait dû comparaître devant le tribunal correctionnel de Nice le 19 juillet. Mais son avocat,  maître Zia Oloumi,  avait demandé le renvoi de l'affaire en raison de l'état de santé de son client, et parce qu'il considérait que ce procès était trop proche des célébrations du premier anniversaire de l’attentat du 14 juillet 2016.


Vincent Delhomel, ancien secrétaire général et porte-parole de l'association "Promenade des Anges"  devait ensuite être jugé le 1er septembre dernier.

Le prévenu avait alors fait valoir des raisons médicales et l'audience avait  une nouvelle fois été reportée à ce 11 octobre.  Aujourd'hui, l'homme âgé de  50 ans,  devra répondre d'abus de confiance et escroquerie devant le tribunal correctionnel de Nice au détriment d'une association de victimes de l’attentat de la Promenade des Anglais. 

Un procès au nom de la morale


Vincent  Delhomel est suspecté d’avoir entre novembre 2016 et janvier 2017, détourné la recette de la vente caritative de bracelets lors d’une course, soit 7.300 euros. Il aurait par ailleurs  présenté des remboursements de frais douteux, pour moins de 2.000 euros, somme qu’il a remboursée.
L'affaire a  été mise au jour par la nouvelle présidente de l'association, Emilie Petitjean.  Elle lui a demandé de démissionner et a porté l'affaire devant la justice. 


RAPPEL DES FAITS :  C. CHAILLAN

Vincent Delhomel comparaît devant le tribunal correctionnel de Nice (06)
Ancien porte-parole et secrétaire général de Promenade des Anges, il avait été contraint à la démission 6 mois plus tard, soupçonné d'escroquerie et d'abus de confiance. - C.CHAILLAN


A lire aussi

Sur le même sujet

Nouvelle monnaie locale à Arles

Près de chez vous

Les + Lus