• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Bernard Tapie confirme son intérêt pour le groupe Nice matin

© JACQUES DEMARTHON / AFP
© JACQUES DEMARTHON / AFP

Invité ce matin sur France Bleue Provence, Bernard Tapie a confirmé qu'il était une des solutions à la reprise du groupe Nice matin. Sa solution: "La presse locale ne doit plus être qu'un simple diffuseur d'information."

Par Olivier Le Creurer


Pour prendre le relais du groupe Hersant, propriétaire endetté qui cherche une solution face à ces créanciers de plus en plus pressants, Bernard Tapie pose dans un premier temps le profil type du repreneur du groupe Nice matin qui inclut La Provence, Var matin, Nice matin et Corse matin: " il faut trouver une solution pérenne, une solution qui ne vienne pas d'une volonté démesurée de quelqu'un qui n'aurait pas les moyens. 4000 emplois sont en jeu."

Pas un simple diffuseur d'information

"Ce ne serait pas la première fois que je me mettrais dans des défits difficiles. J'ai aimé ça toute ma vie, c'est comme ça que j'ai vécu avec Phocéa, Bernard Hinault ou l'OM" poursuit-il. Bernard Tapie donne sa vision de la presse écrite locale: "Il ne faut plus prendre la presse locale comme un simple diffuseur d'information. Elle doit devenir le numéro 1 de l'événementiel dans une région. A elle d'organiser des colloques, des divertissements, des opérations sportives."
Et Bernard Tapie poursuit : "on ne sait pas ce qui se passe dans nos provinces, on ne sait pas ce qui se passe dans nos villes. C'est ça qui peut intéresser les gens."

Par contre, l'homme d'affaires n'a pas expliqué comment il comptait prendre le contrôle du groupe Nice matin.

Ci dessous l'interview de Bernard Tapie accordé ce mercredi à France Bleue Provence:

 

Sur le même sujet

Label Tourisme et Handicap, état des lieux.

Les + Lus