Canicule : le Vieux Nice, une oasis de fraîcheur grâce à ses ruelles étroites

Alors que les températures dépassent les 30 degrés, vous êtes nombreux à chercher de l’ombre et de la fraîcheur. C’est dans le Vieux Nice que l’on souffre le moins de la chaleur car les ruelles et les immeubles laissent passer l’air et bloquent le soleil.
 
A Nice, quand il fait chaud la population se réfugie dans la vieille ville et dans ses rues ombragées.
Grâce à des murs hauts et le plus souvent en pierre, ces anciennes constructions bloquent le soleil et laissent passer l’air.

Les anciens avaient tout prévu

nous explique Alex Benvenuto, historien et auteur de nombreux ouvrages dont le livre « 100 mots pour Nice ».

Du coup, il fait plus frais à l’extérieur et à l’intérieur des maisons.
 

Les fameuses persiennes permettent de laisser passer l’air tout en bloquant le soleil.
 
S’opère une climatisation naturelle grâce à l’air froid de la rue où le soleil arrive difficilement.

Et puis il y a aussi des portes cochères. Cette baie dans la façade d'un bâtiment permet de laisser passer l’air.

Selon les habitants du Vieux Nice, c’est d’ailleurs un peu désagréable l’hiver, à cause du froid.

Mais cela se transforme en véritable atout lorsqu’il fait chaud.  

Une clim naturelle disent certains.
Ce système bioclimatique sera d’ailleurs mis en avant dans le dossier de candidature de Nice au patrimoine mondial de l’Unesco.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
canicule météo architecture et urbanisme culture architecture