La Castellada de retour sur la colline du château de Nice jusqu'au 15 août

Ce spectacle en plein air avait disparu il y a une dizaine d'années. Il revient grâce aux comédiens de la compagnie Miranda. La Castellada ou l'histoire de la cité niçoise. 

La Castellada, c’est une promenade-spectacle, de nuit, au château de Nice.
La Castellada, c’est une promenade-spectacle, de nuit, au château de Nice. © Séverine Neuquelman
Les Grecs, Garibaldin Catherine Ségurane ou encore l'histoire du carnaval. L'ambition est haute puisque cette déambulation nocturne vous propose en un peu plus de 2h de revivre les faits marquantes de l'histoire de Nice au travers de 14 saynètes.  Musiciens, chanteurs et comédiens vous entraîneront « à leur façon » dans ces différentes époques.

La Castellada est une tradition, née dans les années 2000, qui avait disparu depuis près de 10 ans et que le confinement a fait rejaillir du passé. Un spectacle en costumes d'époque, des costumes prêtés par la Diascomie, le centre de production de l'Opéra de Nice.
 
La Castellada est jouée par la Compagnie Miranda (Théâtre de la cité).
La Castellada est jouée par la Compagnie Miranda (Théâtre de la cité). © Michel Bernouin


Le spectacle a été programmé le 1er juillet dans le cadre de Mon été à Nice. L'équipe n'a eu que 3 semaines pour mettre en scène ce spectacle écrit par Thierry Surace, directeur artistique. Interrogé le 16 juillet, il avait d'ailleurs confié qu'une des scènes n'étaient pas encore achevée. 
 

On court ! Il y a les musiques à créer, les costumes à trouver, les accessoires, la mise en scène, l'éclairage.  

Thierry Surace, Directeur artistique

Le soleil se couche, place au théâtre, au chant, à la musique sur la colline du château de Nice.
Le soleil se couche, place au théâtre, au chant, à la musique sur la colline du château de Nice. © Séverine Neuquelman



L'esprit niçois

Pour Thierry Surace, la priorité était de partir du fait historique et de le faire vivre à travers le prisme humain : qu'est-ce qu'on vécu les hommes et les femmes qui ont traversé cette époque ?

Qu'est-ce qu'on peut faire comme scène pour raconter la christianisation ? Je suis parti sur la mort : des guerres de territoires, de religion. Ce n'est pas une critique de la religion mais j'ai voulu raconter ce que vivent les humains à ce moment là. Alors on a imaginé une femme qui était morte, la mort qui racontait qu'elle jubilait, et un type seul. Et ce type seul devient un bourreau. Pourquoi ? Parce qu'il veut frôler la mort pour la retrouver. 

A gauche le bourreau, au centre la mort (les musiciens), à droite la jeune-fille qui a succombé de la peste. L'une des 15 saynètes de cette Castellada 2020 qui se joue sur la colline du château de Nice.
A gauche le bourreau, au centre la mort (les musiciens), à droite la jeune-fille qui a succombé de la peste. L'une des 15 saynètes de cette Castellada 2020 qui se joue sur la colline du château de Nice. © Michel Bernouin


Pour raconter Catherine Ségurane, l'auteur et metteur en scène a choisi les bugadières ou lavandières. Un groupe de femmes qui va lentement monté en énergie jusqu'à avoir l'idée d'une révolution. Catherine Ségurane va alors raconter ce qu'elle va faire. 

 

La Castellada, un spectacle-promenade nocturne au travers de laquelle le public accède à une vue imprenable sur la cité niçoise.
La Castellada, un spectacle-promenade nocturne au travers de laquelle le public accède à une vue imprenable sur la cité niçoise. © Séverine Neuquelman


 


"On ne peut parler de l'histoire de Nice sans parler de l'esprit niçois" conclut le metteur en scène de ce voyage. Pour découvrir le spectacle qui débute à 21h, rendez-vous sur la colline du château, avec votre masque évidemment. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture spectacle vivant déconfinement société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter