Ce que disent les chiffres du Covid-19 dans le Var et les Alpes-Maritimes, le jour de la levée du port du masque obligatoire dans les transports

Publié le Mis à jour le

Ce lundi 16 mai, le masque n’est plus requis dans les transports, mais il le reste dans l’ensemble des structures de santé. Taux d’incidence, personnes hospitalisées… Où en est l’épidémie sur la Côte d’Azur ? La réponse en chiffres.

Le Covid-19 semble être un souvenir qui s’estompe davantage chaque jour. Alors que le gouvernement a décidé de lever l’obligation du masque dans les transports à compter de ce lundi 16 mai, que disent les indicateurs dans les départements des Alpes-Maritimes et du Var ?

Selon les chiffres mis à jour par Santé publique France vendredi 13 mai, le taux d’incidence maraplin est de 377 cas positifs pour 100.000 habitants. Dans le Var, il est nettement supérieur et atteint 416 cas pour 100.000 habitants.

Le taux de positivité des tests de dépistage est de 16,1% dans les Alpes-Maritimes, et de 18,2% dans le Var.

Et à l’hôpital ?

Le nombre de lits occupés par des patients hospitalisés suite à des complications liées à la Covid semble suivre la même décrue que l’ensemble des indicateurs.

Au 13 mai, 394 personnes sont hospitalisés pour cette raison dans les Alpes-Maritimes, contre 379 dans le Var.  

Toujours à date, seules 11 personnes se trouvaient en réanimation dans les services maralpins. Le Var voit le double de lits occupés en réanimation, avec 22 patients traités dans les hôpitaux du 83.

Concernant les décès, les deux départements azuréens comptabilisent chacun 1 personne décédée entre le 7 et le 13 mai.

Au niveau national

Pour l'ensemble du territoire français - Métropole et territoires ultra-marins -, le taux d’incidence est sensiblement équivalent à celui du département des Alpes-Maritimes, avec 376 cas positifs pour 100.000 habitants, soit un point de plus que l’incidence maralpine.

Ce sont 36.097 cas positifs qui sont rapportés chaque jour en France (en moyenne sur une période de 7 jours), soit une baisse de 21% par rapport à la semaine antérieure.

En tout, 94 personnes sont admises quotidiennement en soins critiques (dont les réanimations), portant le nombre total de patients à 1233 personnes actuellement.

Ce sont 89 décès hospitaliers qui sont déclarés chaque jour (une moyenne sur la semaine écoulée), soit une baisse de 11,6% comparée à la semaine précédente.

Ces statistiques, qui laissent présager une sortie de la 5e vague - liée surtout au variant Omicron -, ne signent pas pour autant la fin de la pandémie, comme l'affirmait Jean-François Delfraissy, le président du Conseil scientifique, il y a quelques jours chez nos confrères de France Info.