Cette entreprise de chimie des Alpes-Maritimes crée sa propre formation pour répondre à ses difficultés de recrutement

L'entreprise La Mesta, basée près de Nice dans les Alpes-Maritimes, spécialisée dans la chimie fine, aurait besoin d'embaucher dix nouvelles recrues, tout-de-suite. Faute de trouver des candidats, elle crée sa propre formation, sur mesure.

Les bâtiments sont discrets, installés dans la zone d'activité entre le Var et l'Estéron, aux portes de Nice.

La société La Mesta peut pourtant s'enorgueillir d'être aujourd'hui le seul fabricant mondial du principe actif de médicaments aussi importants et courants que l'antiseptique Hexomédine ou l'anesthésique Propofol. Elle produit aussi des exhausteurs de goût et des fixateurs de parfum.

Créée il y a 50 ans, La Mesta compte aujourd'hui 90 salariés. Ces trois dernières années, elle a vu son chiffre d'affaires doubler. Cette entreprise industrielle florissante aurait besoin de 10 personnes supplémentaires pour renforcer ses effectifs. Impossible de les trouver. Sa croissance s'en trouve freinée.

Dans notre région, le tissu industriel n'est pas très développé. Les formations manquent. Les jeunes et les moins jeunes ne pensent même pas à venir vers nos métiers.

Pierre Giuliano, directeur du site La Mesta

Alors les dirigeants ont décidé de prendre le taureau par les cornes. En créant une formation sur mesure. Ils ont associé à leur projet Pôle Emploi, le lycée Thierry Maulnier à Nice, établissement spécialisé dans les métiers de la chimie qui dispose de plateaux techniques adaptés, et l'AFPA. Dans une région où les formations sont plutôt tournées habituellement vers le tourisme et autres services, l’Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes relève le défi :

On va travailler avec l'entreprise, avec les opérateurs déjà en place pour être au plus près de ce qui est attendu, sur un cursus de 12 mois maximum. Pas de prérequis, il faut de la motivation. Nous saurons faire le reste.

Denis Puillandre, directeur de l'AFPA Nice Cannes

La motivation, c'est ce qui a mené ici Rémi Legouge. Cet opérateur de production n'est en poste que depuis quelques mois.

Je viens d'un autre milieu, celui du sport. Je me suis retrouvé ici par hasard. J'apprécie énormément ce travail. On en apprend tous les jours !

Rémi Legouge, opérateur de production.

Pour ceux qui voudraient suivre son exemple, le cursus démarrera au printemps prochain. L'AFPA, spécialisée dans les formations pour adultes, organise des journées portes ouvertes le 2 février prochain.