• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Chants homophobes : les supporters de l'OGC Nice réagissent avant le derby face à Marseille

A quelques heures du match, Nice-Marseille nous avons demandé leur avis aux Niçois / © Nathalie Morin - FTV
A quelques heures du match, Nice-Marseille nous avons demandé leur avis aux Niçois / © Nathalie Morin - FTV

L'arbitre de Monaco-Nîmes a menacé d'arrêter la rencontre de Ligue 1 ce dimanche 25 août après des chants hostiles à la Ligue de football professionnel de football venant du parckage des supporters nîmois. Les supporters de l'OGC Nice réagissent avant d'affronter l'OM ce mercredi.

Par Anne Le Hars

Alors que Jim Ratcliffe nouveau patron de l'OGC Nice va pouvoir assister à son prermier derby Nice - Marseille ce mercredi 28 août, les supporters du Gym réagissent à l'avis des instances de retirer des points à un club dont les supporters auraient proféré des chants homophobes durant un match.


A quelques heures du match, Nice-Marseille qui doit se jouer sur la pelouse de l'Allianz Riviera, nous avons demandé leur avis aux Niçois :
 

Retour sur les événements du Week-end 


"La Ligue, on t'encule". Ces propos venant du parckage des supporters nîmois ou encore "LFP, va te faire enculer", ont été signalé à l'arbitre de la rencontre Monaco - Nimes au Stade Louis II.

Le speaker de l'enceinte monégasque a alors lancé un avertissement au public, accueilli par des sifflets.
Certains supporters ne semblent pas en effet partager cette décision :

Le match interompu un moment a repris dans la foulée alors que des supporters monégasques lançaient toujours des chants similaires. Des consignes ont été adressées aux arbitres avant le début de la saison pour faire cesser les chants à caractère homophobe durant les matches. 

Le 16 août, le match de Ligue 2 entre Nancy et Le Mans a été arrêté quelques minutes par l'arbitre après un chant visant la LFP, une première en France. 

La ministre des Sports avait adressé par la suite ses "félicitations" à l'arbitre pour avoir décidé d'interrompre le match  :

Ce n'est pas parce qu'elles sont anciennes que ces pratiques doivent perdurer. Les insultes, homophobes notamment, sont interdites par la loi et elles seraient tolérables dans les stades ?", avait tweeté en mars dernier la ministre des Sports.


Elle avait dit sur Franceinfo qu'elle encourageait la LFP " pour qu'il y ait des pénalités et que les clubs deviennent plus responsables".

Depuis, des supporters prennent la ministre pour cible sur les réseaux sociaux. Sur ces mêmes réseaux, le débat est vif entre ceux qui saluent les décisions des arbitres et demandent des sanctions pour les clubs et ceux qui considèrent que ces insultes n'ont pas de caractère homophobe.

Certains estiment qu'elles sont monnaie courante depuis fort longtemps dans les stades. Question d'habitude.
 

► Mercredi soir les supporters marseillais sont interdits de déplacement à Nice. 


Dans un communiqué mercredi, la Ligue a indiqué que la commission de discipline examinerait le mercredi 28 août les dossiers des matchs de L1, L2 et Coupe de la Ligue "pour lesquels des chants injurieux et/ou homophobes ont été consignés dans les rapports d'après match". 

Fin de match sur ce score de 2-2 entre l'AS Monaco et les Nîmois.

- Avec AFP

A lire aussi

Sur le même sujet

Jean-Pierre Vassallo, maire de Tende

Les + Lus