Eric Ciotti demande la démission de Christian Estrosi de la mairie de Nice suite à son annonce fracassante concernant la Métropole

Christian Estrosi, maire de Nice et président depuis 2012 de la Métropole Nice Côte d'Azur a annoncé ce matin lors du conseil métropolitain sa décision de quitter la présidence de la Métropole. ll évoque une situation politique bouleversée et des critiques venus des élus. Il annonce se représenter dans la foulée. Une situation qui a fait réagir, notamment Eric Ciotti.

"J'ai décidé de démissionner de mon poste de Président de la Métropole". La séance du conseil métropolitain s'est terminée sur cette annonce fracassante du maire de Nice Christian Estrosi. 

Après avoir dressé un bilan positif de ces 12 années passées à la tête de la MNCA (Métropole Nice Côte d'Azur) Christian Estrosi a évoqué un bouleversement politique majeur dans le pays et des critiques venant des élus. 

"Comment imaginer que des maires, vice-présidents ou conseillers de cette métropole, présidents de commission, puissent critiquer frontalement la politique que nous menons au sein de cette Métropole, alors qu'ils en représentent l'exécutif ?"

Puisque la métropole est rejetée par certains, puisque les mêmes ou d'autres estiment que la solidarité intercommunale est un problème, il est donc temps de clarifier les choses.

Christian Estrosi, maire de Nice, ancien président de la Métropole Nice Côte d'Azur

Christian Estrosi annonce transmettre sa démission au préfet des Alpes-Maritimes. Louis Nègre prend temporairement sa succession le temps d'élire un nouveau président. 

Mais retournement de situation, le premier édile est déjà candidat à sa succession et a déposé sa candidature. Une sorte de dissolution qui ne dit pas son nom. 

Les réactions ne se sont pas faites attendre

Fraîchement élu député (LR-RN), Bernard Chaix a dégainé un tweet plus vite que son ombre en faisant une référence au bilan financier de Christian Estrosi à la tête de la métropole. 

Jean-Christophe Picard, élu d'opposition au sein du groupe écologiste au Conseil Métropolitain, lui, parle d'une purge annoncée. 

Estrosi annonce sa démission de la présidence de la @MetropoleNCA... Un moyen de redistribuer les vice-présidences et les présidences de commission. Bref, il faut s'attendre à une grosse purge !

Jean-Christophe Picard, conseiller metropolitain (groupe écologiste)

X (ex twitter)

Dans son discours de démission, Christian Estrosi cible sans les nommer plusieurs maires dont celui de Cap d'Ail, proche d'Eric Ciotti. Xavier Beck se dit surpris de cette démission. 

"Les raisons qu’il a invoquées pour annoncer sa démission, à savoir le fait qu’il était impossible de travailler avec des maires ou des vice-présidents ou des présidents de commission qui ne partageaient pas ses idées, ça m’a surpris de la part d’un président d’un établissement public de coopération intercommunal. La métropole Nice Côte d’Azur, ce n’est pas une collectivité. Ce n’est pas le département, ce n’est pas la région, ce n’est pas une commune et nous n’avons pas été élus sur une liste de Christian Estrosi. Nous avons été élus les uns et les autres pour représenter nos communes."

Je pense que c'est les conséquences du fait que les trois circonscriptions de la ville de Nice sont détenues par les élus LR qui sont proches d'Eric Ciotti.

Xavier Beck, maire de Cap d'ail, élu au Conseil Métropolitain

L'édile, actuellement élu Les Républicains dit ne pas savoir s'il restera dans cette formation politique à l'avenir. 

Et puisqu'il semblait être au cœur de cette décision, Eric Ciotti a fini par réagir en fin d'après-midi. Lui appelle simplement à la démission de Christian Estrosi, mais de la mairie de Nice cette fois. 

Les 133 élus du conseil métropolitain seront convoqués dans quelques jours afin d'élire un nouveau président.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Provence-Alpes-Côte d'Azur
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité