Cet article date de plus de 4 ans

Christian Estrosi : "dès demain, je me mobiliserai pour faire gagner nos candidats aux législatives"

Le président de la région Provence Alpes Côte d'Azur, Christian Estrosi a félicité et a salué la victoire d'Emmanuel Macron dans un communiqué. Il s'est aussi dit mobilisé pour les élections législatives.
Christian Estrosi avec sa femme ce 7 mai 2017.
Christian Estrosi avec sa femme ce 7 mai 2017. © Maxppp

Déclaration de Christian Estrosi :


"(...) Dès le soir du premier tour, j’ai appelé tous les citoyens de notre pays, qui partagent les valeurs de la République, à le soutenir pour faire barrage à l’extrême droite.

Je veux donc remercier les électeurs de ma famille politique, qui ont très majoritairement contribué à cette victoire en faisant le choix qui s’imposait.

C’était un choix souvent difficile et parfois douloureux pour certains mais c’est un choix qui les honore et dont ils peuvent être fiers.



Je me réjouis d’autant plus de cette large mobilisation des électeurs de la droite et du centre que certains dirigeants de ma famille politique ont adopté, dans cet entre-deux tours, une position ambiguë contraire à la tradition gaulliste, chiraquienne et sarkozyste de notre famille politique. Pire, certains ont montré leurs accointances avec le Front national. Ceux-là se sont durablement déshonorés.

Objectif les législatives


Dès demain, je me mobiliserai pour faire gagner nos candidats aux élections législatives qui ont eu une attitude républicaine et sans ambiguïté face au Front national. Il faudra dans cette campagne s’adresser aux millions de Français qui, souvent par désespoir, ont fait le choix du Front national et les millions d’autres qui n’ont pas voulu choisir et ont émis un vote blanc ou nul. Ils font partie de la République, il faut s’adresser à eux, leur montrer de la considération et du respect et les entrainer à nos côtés.

Nous devons désormais constituer un groupe de parlementaires le plus large possible animés d’un esprit constructif et vigilant."
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élection présidentielle politique élections emmanuel macron christian estrosi