Cible des Gilets jaunes en 2018, ce radar de la voie Mathis à Nice va reprendre du service

Un radar tourelle est en cours d'installation sur la chaussée nord de la voie rapide à Nice. Il devrait être opérationnel "fin janvier début février". Il avait été détruit en 2018.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Cinq ans après sa destruction, lors du mouvement des Gilets jaunes, le radar situé sur la voie Mathis à Nice, dans la bretelle d'entrée de Magnan, va prochainement reprendre du service.

Exit la cabine fantôme, des techniciens ont boulonné un nouvel appareil ce jeudi, comme l'ont remarqué nos confrères de Nice-Matin.

La préfecture des Alpes-Maritimes précise à France 3 Côte d'Azur ce 5 janvier que l'appareil "sera opérationnel vers fin janvier / début février, une fois les vérifications techniques effectuées"

Radar tourelle nouvelle génération

Sur une photo postée sur Facebook, on voit les agents positionner le radar, un modèle "tourelle". Ce type de machine peut détecter des excès de vitesse dans les deux sens de circulation, les franchissements de feux rouges et peut distinguer les types de véhicules.

Concrètement, à l'endroit de son implantation, il semble peu probable qu'il puisse contrôler les véhicules circulant dans le sens ouest-est... de l'autre côté de la voie ferrée.