• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Un collectif créé pour défendre la cuisine niçoise

Des pans bagnats préparés selon la recette traditionnelle. / © France 3 Côte d'Azur
Des pans bagnats préparés selon la recette traditionnelle. / © France 3 Côte d'Azur

Un collectif pour la défense et la promotion de la cuisine niçoise a vu le jour la semaine dernière suite à la découverte d'un pan bagnat au poulet et au miel du chef Thierry Marx. Qui le compose et quel est son discours ?

Par Laurent Verdi

Non, on ne met pas de mayonnaise dans le pan bagnat comme le font les Alsaciens ou les Lyonnais. Est-ce que l'on peut mettre des haricots verts dans la salade niçoise ? Certainement pas pour les puristes même si  le célèbre cuisinier Auguste Escoffier l'a fait en premier.

Un nouveau collectif


Pour éviter les drames culinaires, le collectif cuisine niçoise a vu le jour la semaine dernière. Sa création a été précipitée après l'affaire du pan bagnat au poulet et au miel la semaine dernière. 

Si vous n'avez pas entendu parler de cette "affaire", notre reportage revient sur le crime de lèse-majesté.


La défense des recettes


Franck Viano, défenseur de la cuisine niçoise, est à l'origine de la création de ce collectif. Ce Niçois a appris à aimer la cuisine de sa ville grâce à sa grand-mère qui lui faisait mettre la main à la pâte chaque jour, quand il n'avait pas école. 

Passionné de cuisine niçoise, organisateur de concours de cuisine, il intervient même dans les écoles et a participé à plusieurs émissions de téléréalité.

"L'idée c'est d'ouvrir le collectif à tout le monde, pas seulement aux chefs et aux producteur mais aussi aux associations ou à monsieur tout le monde", explique le créateur du collectif.


Il a lancé un appel qui selon lui a été entendu par une centaine de personnes ce lundi. Une page Facebook a même été créée pour promouvoir le collectif et informer sur ses actions.


La loi pour le pan bagnat


La principale demande du collectif est de protéger la cuisine niçoise mais il explique qu'il n'a pas les armes pour cela. Franck Viano demande à ce que la loi ou les règlements protègent les recettes locales.

"On ne peut pas demander une appellation, ni protéger aujourd’hui les recettes dans le pays de la gastronomie" explique le créateur du collectif.


Selon le collectif, tout le monde peut faire n'importe quoi avec les recettes. Une chef étoilée, Hélène Darroze, a même crée une pissaladière avec des tomates et de la roquette comme le montre sa recette à voir ici.

"Pas des Ayatollahs"


Franck Viano se défend de tout puritanisme culinaire. "Nous ne sommes pas des Ayatollahs. La cuisine niçoise doit continuer à se développer mais on ne touche pas aux recettes qui sont inscrites".

Un site internet pour retrouver toutes les démarches et les informations liées au collectif devrait voir le jour prochainement.

La recette du pan bagnat

1 petit pain rond de 20 cm à Pan Bagnat
3 belles tomates
quelques radis
quelques fevettes
deux artichauts poivrade
2 petits oignons frais « cebettes »
1 petite branche de celeri
1 poivron vert salade
1 oeuf dur
1 filet d’anchois
1/2 boite de thon à l’huile
quelques olives noires de Nice
Basilic
Sel poivre, vinaigre
Huile d’olive

Rien de plus selon les puristes de Cuisine niçoise.

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview du colonel Jacques Baudot, SDIS 83

Les + Lus