Cet artiste de Nice transforme une chaise, une brosse de WC en instruments de musique insolites !

Publié le Mis à jour le
Écrit par Anne Le Hars et Sophie Maréchal
Christophe Servas, celui qui fabrique des instruments de musique avec des objets recyclés plus vite que son ombre !
Christophe Servas, celui qui fabrique des instruments de musique avec des objets recyclés plus vite que son ombre ! © Capture YT Mamac

A Nice, cet artiste transforme une chaise, une brosse de toilette, une ventouse ou un balai espagnol en instruments de musique insolites. C'est « Fils de Flûte » par Christophe Servas, une performance à découvrir en ligne.

Être présent malgré le confinement, le Mamac de Nice a créé plusieurs contenus audio et vidéo, disponibles sur son site internet, comme cette rubrique dédiée à un artiste déjà invité plusieurs fois depuis 2018 : Christophe Servas.

Le finaliste de "La France a un incroyable talent" a déambulé dans le musée entre les créations de César ou de Jean Tinguely, parce que son rapport aux objets n'en est pas très éloigné. L'artiste transforme une chaise, une brosse de toilette, une ventouse ou un balai espagnol en instruments de musique insolites.

A vous de jouer !

"Tu ne sais pas quoi faire ? T'as les poubelles pleines ? Fabrique un orchestre grâce à tes déchets !" Sur Facebook, le tutoriel de Christophe Servas  alias "sTo" accumule les vues et les partages depuis le premier confinement. Pour cause, son idée au printemps dernier, mêlait art et écologie. Mais l'artiste ne s'arrête jamais, là où il va, où il passe, tout est pour lui instrument :

Le comédien et musicien niçois n'en est pas à son coup d'essai. Cela fait plusieurs années qu'il transforme ses déchets en instruments de musique, grâce auxquels il compose pour ses performances. 

J'ai fait des études de théâtre, en option au lycée pour à la fac... Je suis aussi passé par la Compagnie niçoise Miranda. La musique est arrivée vers mes 17 ans quand mon père m'a donné sa guitare. J'ai aussi collectionné des objets de musique lors de mes voyages, mais bon... Le budget ne suivait pas, alors j'ai trouvé le moyen de faire mes propres instruments !

Christophe Servas.

Ainsi quand un ballon s'accouple avec un tube en carton, voici ce que cela donne :

Rafistoler, un travail de lutherie

Pour les internautes confinés, les défis sont de faire de canettes vides un ocarina (un instrument à vent conçu il y a 12 000 ans), à l'aide d'une paille - "serial killer des mers", de scotch, et d'une paire de ciseaux. 

"On peut faire de déchets des instruments de musique nobles, assure l'artiste. Ce n'est pas du gadget, j'essaie vraiment de recréer des instruments légitimes. Par exemple, le bruit de l'anche du saxophone peut tout à fait être reproduit avec du plastique. La différence de son ne sera pas audible."

Car le Niçois ne veut pas seulement nous aider à tromper l'ennui durant les confinements. "L'écologie, la culture, l'art, tout est lié, explique-t-il. Quand on balance un papier de bonbon, il va se retrouver dans un poisson, puis dans notre assiette. Donc ce qu'il se passe aujourd'hui, ce n'est pas très étonnant."

"L'écologie, la culture, l'art, tout est lié"

Prendre conscience de notre impact sur l'environnement en transformant une chaise en quadruple flûte, c'est toute l'ambition de cet artiste, qui philosophe avec ses mains, et nous enjoint à faire de même.

"Ce qui se passe en ce moment est tragique, soupire Christophe Servas. Mais c'est aussi magnifique, car nous prenons pleinement conscience qu'il est temps de changer nos habitudes, disait-il en mars 2020

De son atelier insolite, il passe à plus grand ! Christophe Servas s'associe donc au Mamac. C’est en 2018, que « Fils de flûte » présente pour la première fois son concept à l’occasion de l’exposition Liz Magor au musée.

L'événement est en ligne et propose un moment de découverte tout public pour ce nouveau confinement.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.