Confinement - Un Niçois transforme des déchets en instruments de musique et dévoile ses astuces en vidéo

Et si vous profitiez de ce confinement pour transformer vos déchets en instruments de musique ? C'est le pari de "sTo", comédien et musicien niçois. Une manière de réfléchir à sa consommation, tout en redonnant une seconde vie à des objets qu'on pensait inutiles. 

Christophe Servas a transformé une chaise en quadruple flûte.
Christophe Servas a transformé une chaise en quadruple flûte. © DR
"Tu ne sais pas quoi faire ? T'as les poubelles pleines ? Fabrique un orchestre grâce à tes déchets !" Sur Facebook, le tutoriel de Christophe Servas  alias "sTo"accumule les vues et les partages. Pour cause, en plein confinement, son idée, mêlant art et écologie, tombe à pic. 
 
Le comédien et musicien niçois n'en est pas à son coup d'essai. Cela fait plusieurs années qu'il transforme ses déchets en instruments de musique, grâce auxquels il compose pour ses spectacles. 


Rafistoler, un travail de lutherie

Pour les internautes, le défi de cette semaine est de faire de canettes vides un ocarina (un instrument à vent conçu il y a 12 000 ans), à l'aide d'une paille - "serial killer des mers", de scotch, et d'une paire de ciseaux. 

"On peut faire de déchets des instruments de musique nobles, assure l'artiste. Ce n'est pas du gadget, j'essaie vraiment de recréer des instruments légitimes. Par exemple, le bruit de l'ange du saxophone peut tout à fait être reproduit avec du plastique. La différence de son ne sera pas audible."


Car le Niçois ne veut pas seulement nous aider à tromper l'ennui durant le confinement. "L'écologie, la culture, l'art, tout est lié, explique-t-il. Quand on balance un papier de bonbon, il va se retrouver dans un poisson, puis dans notre assiette. Donc ce qu'il se passe aujourd'hui, ce n'est pas très étonnant."


"L'écologie, la culture, l'art, tout est lié"

Prendre conscience de notre impact sur l'environnement en transformant une chaise en quadruple flûte, c'est toute l'ambition de cet artiste, qui philosophe avec ses mains, et nous enjoint à faire de même.
 

"Ce qui se passe en ce moment est tragique, soupire Christophe Servas. Mais c'est aussi magnifique, car nous prenons pleinement conscience qu'il est temps de changer nos habitudes." 


Le comédien a promis aux internautes qui le suivent de leur fournir bientôt un nouveau tutoriel en vidéo.

"Cette fois-ci, il s'agira de construire une clarinette avec une paille, un bouchon et d'autres petites choses, prévient-il. A mon échelle, c'est une manière de participer à quelque chose de grand."

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société culture musique environnement