A Cannes, Antibes, Nice... Le cri de détresse des organisateurs à la ministre de la culture : #Deboutlesfestivals

Les organisateurs des festivals auxquels le public assiste debout se donnent jusqu'à fin mars pour décider de maintenir ou d'annuler leurs éditions 2021. En France, une quarantaine d'entre eux se mobilise à travers le hashtag #DeboutLesFestivals. Leur credo ? Une photo, de chaise vide.

Seul sur le sable... un transat... sous le soleil de Cannes, c'est l'une des photos #DeboutLesFestivals
Seul sur le sable... un transat... sous le soleil de Cannes, c'est l'une des photos #DeboutLesFestivals © Les Plages Electroniques de Cannes

Le 18 février dernier,  Roselyne Bachelot annonce autoriser la tenue des festivals en plein air, mais avec un cadre strict. Jauge maximale de spectateurs et concerts assis : 

"Les festivals pourront avoir lieu avec 5 000 personnes assises maximum (...) ces festivals peuvent juger qu'ils ne peuvent pas s'adapter et qu'ils préfèrent annuler. Et nous les aiderons dans la perte des charges d'exploitation qu'ils auront ainsi enregistrée. Et puis, il y a des festivals qui peuvent s'adapter, et pas seulement les petits ! Et là aussi, nous les aiderons, pour des frais d'adaptation et dans la perte de billetterie. "

Roselyne Bachelot, ministre de la culture (France Culture, 18 février 2021)

Ce mardi 23 mars, la ministre de la Culture avait rendez-vous avec les représentants des festivals auxquels le public assiste debout. Rendez-vous annulé en raison de la contamination de la ministre par la Covid 19.

Le symbole de la chaise vide

Sur les réseaux, on voit fleurir un concept décliné dans les lieux où se tiennent habituellement les rendez-vous musicaux de l'année : une chaise esseulée comme abandonnée sur la plage, dans un jardin, sur une scène. Ces publications constituent un dernier appel à l'aide en direction du ministère. 

Localement, on retrouve parmi les festivals qui participent à cette pluie de chaises vides : le Festival Crossover, Les Plages Electroniques, Les Nuits des Guitares, le Mas des Escaravatiers, le Jardin Sonore Festival, Les Escales du Cargo.

 

 

Des Nuits Carrées 2.1 maintenues et revisitées

La jauge habituelle de 3500 spectateurs (dont 1300 assis) va basculer à 500, peut-être 750 ! Les organisateurs des Nuits Carrés confirment que la 15ème édition du rendez-vous aura bien lieu du 25 au 27 juin 2021. Cette édition ne se tiendra pas comme d'habitude au Fort Carré d'Antibes, mais sur l'Esplanade du Pré aux Pêcheurs. 

Nous proposerons neuf formations musicales (black musique, new soul, hip-hop...) qui viendront raconter l'histoire de 15 ans de festival dont la philosophie de programmation a toujours été très éclectique et multi-générationnelle ; des formations pour lesquelles il est envisageable de se produire dans ce contexte. Il n'était pas question de demander à un groupe de métal de jouer devant un public très intimiste.

explique Sébastien Hamard, directeur du festival Nuits Carrées.

Pour cette édition 2021, les horaires aussi ont été revisités. Les concerts se tiendront de 18h à 22h. Une fin de spectacle qui intervient plus tôt, " pour permettre au public de se rendre ensuite chez les commerçants antibois". La tarification a été revue, elle aussi : 8 euros le ticket d'entrée (contre 20 habituellement).

Nous avons mis en place une politique tarifaire de service publique et identique à celle qui avait été mise en place à la création du festival en 2007. Un retour aux fondamentaux poussée par une envie de retrouvaille évidente.

Pour Sebastien Hamard, le maintien du Festival des Nuits Carrées ne constitue pas une opposition au mouvement #deboutlesfestivals, comme il l'explique dans un édito publié sur le site de l'événement, ce maintien constitue "une participation à l'effort collectif de reconstruction de nos vies sociales et culturelles".

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture covid-19 santé société festival événements sorties et loisirs musique spectacle vivant réseaux sociaux