Festival de San Remo : maintenu malgré des contraintes sanitaires strictes, "c'est un peu triste"

L'incontournable festival de musique de San Remo en Ligurie se déroule du 2 au 6 mars cette année. L'édition est marquée par les contraintes sanitaires : pas de public et tests obligatoires pour tous les participants.

Cette année, une poignée de journalistes a pu être accrédité pour assister au festival de San Remo
Cette année, une poignée de journalistes a pu être accrédité pour assister au festival de San Remo © L. Blache / FTV

C'est la 71 ème édition du célèbre festival dans le théâtre Ariston de San Remo, une édition maintenue malgré la situation épidémique qui est de plus en plus tendue en Ligurie. 

Mesures renforcées 

Cette année, l'emblématique théâtre est vide. Aucun public et très peu de journalistes. Chaque année, le festival attire quelque dix millions de spectateurs pour voir les stars de la chanson italienne.

Les sièges vides du théâtre Ariston de San Remo.
Les sièges vides du théâtre Ariston de San Remo. © Raï

" C'est assez paradoxale, il y a un gros dispositif pour très peu de monde et très peu de journalistes. Les contrôles PCR sont systématiques et précautions à prendre multiples".

explique sur place Laura Squillaci, journaliste à la Raï.

Devant le théâtre, se trouve une tente de despitage où tous les participants entrant doivent se faire tester.

Grise mine à San Remo

L'édition se regarde donc de la maison sur la Raï News, la télévision publique italienne. Situées à quelques dizaines de kilomètres de la frontière, les rues de San Remo sont vides et les professionnels du tourisme font grise mine. D'autant que les terrasses devront à nouveau fermer, la Ligurie passant en orange (stade de mesures renforcées en Italie).

C'est une édition difficile, mais c'est très important pour le travail, le pays doit repartir avec les artistes. C'est très important pour le secteur de la culture.

Walter Vecchino, directeur du théâtre Ariston. 

La mannequin Naomi Campbell a dû renoncer à une apparition en raison des restrictions imposées aux voyages. En lot de consolation, c'est le charismatique attaquant de l'AC Milan Zlatan Ibrahimovic qui a inauguré le festival.


San Remo, l'institution de la "Canzone italiana"

Né en 1951 pour promouvoir dans la ville balnéaire de San Remo, la télévision publique
Raï y a vu un canal pour présenter les nouveaux visages de la variété italienne. Devenu au fil des ans un passage obligé, San Remo a accueilli le gotha des interprètes de la péninsule.

On se souvient notamment de Domenico Modugno, l'un des premiers à avoir accédé à la célébrité en 1958 grâce à Sanremo avec son refrain entêtant "Volare". Il sut saisir l'esprit insouciant de l'Italie en plein boom économique, trop heureuse d'avoir tourné les pages sombres de la guerre.


Au-delà des grands noms de la chanson italienne, le festival a aussi accueilli des stars de renommée mondiale comme Shirley Bassey, Dusty Springflied, Sonny and Cher ou Louis Armstrong.
  
Le festival a aussi été marqué par la tragédie, notamment en 1967 lorsque Luigi Tenco se suicida quelques heures après l'élimination de sa chanson "Ciao amore, ciao", chantée avec sa célèbre petite amie d'alors, Dalida.

Souvent critiqué ces dernières années pour être devenu kitsch ou machine à scandales, il n'en reste pas moins une institution et l'occasion de se faire un nom pour des jeunes moins connus.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
festival événements sorties et loisirs italie international musique culture