Coronavirus : le CHU de Nice habilité à pratiquer les tests dans les prochains jours

Les laboratoires du CHU de Nice sont désormais habilités à effectuer les tests de dépistage du coronavirus. / © MAXPPP - E. Ottino
Les laboratoires du CHU de Nice sont désormais habilités à effectuer les tests de dépistage du coronavirus. / © MAXPPP - E. Ottino

L'ARS vient d'annoncer que le CHU de Nice sera désormais habilité à pratiquer les tests de dépistage du Coronavirus COVID-19. Il pourra ainsi effectuer les tests en cas de besoin dans les prochains jours. 

Par Camille Nowak

Les mesures de précaution pour se préparer en cas d'épidémie de coronavirus se poursuivent en France. Pour cela, de nombreux laboratoires français sont actuellement habilités et équipés pour procéder aux tests de dépistage du coronavirus.

Dans notre région Provence-Alpes-Côte d'Azur, l'Agence régionale de santé (ARS) a annoncé que le CHU de Nice sera habilité à pratiquer les tests qui permettent de dépister le virus. Ces mesures, pour l'heure uniquement préventives, permettent de se préparer en cas de contamination. 
 

Le ministre de la santé Olivier Véran a tenu un point presse aux alentours de 19h. Il a exprimé "Il y a une situation critique aux portes de la France, en Italie. Nous sommes extrêment réactif face à cette menace".
 


Il a par ailleurs annoncé souhaiter l'augmentation du "nombre de laboratoires équipés en tests de diagnostic pour atteindre une capacité de plusieurs milliers d'analyses par jour et sur tout le territoire, contre 400 aujourd'hui".

A l'heure actuelle, sur les douze cas avérés en France, un Britannique est toujours hospitalisé à Lyon, un Chinois est mort à Paris et les dix autres patients sont guéris.
 

La situation en Italie


Dernièrement, c'est l'Italie qui a été touchée par le virus. Le gouvernement a adopté samedi soir un décret-loi très strict qui met à l'isolement 11 villes, 10 en Lombardie (région de Milan, nord-ouest) et 1 près de Padoue en Vénétie (région de Venise, nord-est).

"Ni l'entrée ni la sortie ne sera autorisée sauf dérogation particulière", a annoncé le Premier ministre Giuseppe Conte, précisant qu'environ 52 000 personnes sont concernées.

Le principal foyer de ce qui pourrait être une épidémie autochtone de Covid-19 en Europe, se trouve autour de Codogno, une localité de 15 000 habitants dont beaucoup travaillent aux alentours ou à Milan, à 60 km de là.
 



Le chef de la Protection civile, Angelo Borrelli, a annoncé un nouveau décompte des cas de contamination: 132 dans toute l'Italie, dont trois personnes sont désormais décédées. 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus